LE CINQUIEME

COMMANDEMENT

Quel rapport peut-il bien avoir entre l'expulsion d'Adam et d'Eve hors du Jardin d'Eden et le cinquième commandement?

Pourquoi Adam et Eve n'ont-ils pas pu prolonger leurs jours dans ce territoire que leur Créateur leur avait pourtant confié?

La clé pour comprendre la réponse à ces questions est le lien étroit qui existe entre l'arbre de vie et le cinquième commandement de la Loi de l'Eternel.

En effet, le Jardin d'Eden est l'endroit unique où se trouve l'arbre de vie; tout être se trouvant dans le Jardin d'Eden a donc accès à l'arbre de vie et par conséquent à l'éternité! La Famille Divine (en hébreu: Elohim) révèle dans Sa Parole que la raison essentielle de l'expulsion d'Adam et d'Eve est d'empêcher son accès à l'arbre de vie. En effet, si Adam ou Eve avait consommé de l'arbre de vie, ils seraient automatiquement devenus éternels et ils auraient pu prolonger leurs jours dans le Jardin d'Eden! C'est justment cela que la Famille Divine a décidé d'empêcher:

L'Eternel Dieu dit: maintenant que l'homme est devenu comme l'un de nous pour la connaissance du bien et du mal, évitons qu'il tende la main pour prendre aussi de l'arbre de vie, en manger et vivre éternellement.

L'Eternel Dieu le renvoya du jardin d'Eden pour qu'il cultive le sol d'où il avait été tiré.

Après avoir chassé l'homme, il mit à demeure à l'est du jardin d'Eden les chérubins et la flamme de l'épée qui tournoie pour garder le chemin de l'arbre de vie.

(Genèse 3: 22-24)


Le Père d'Adam et d'Eve.

Dieu étant le Créateur d'Adam et d'Eve et celui qui les a mis au jour est en fait leur Père tout comme, plus tard, Il fut le Père de Jésus.

Adam et Eve ont méprisé leur Père et lui ont manqué d'honneur en foulant au pied son commandement quand ils ont consommé du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Ils ont donc transgressé le cinquième commandement qui s'énonce comme suit:

Honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolongent sur la terre que l'Eternel, ton Dieu, te donne.

(Exode 20: 12)

En lisant ce commandement, tel qu'il a été prononcé dans des conditions très spectaculaires par l'Eternel lui-même au mont Sinaï, vous pouvez constater que Dieu nous donne ici une preuve supplémentaire qu'Il ne change pas: en effet, Il a appliqué à Adam et Eve la même loi qu'aux enfants d'Israël et Il les a chassés de la terre qu'Il leur avait donnée en les mettant au jour. Il a donc expulsé Adam et Eve du Jardin d'Eden parce qu'ils n'ont pas honoré Dieu, leur Père et Créateur!


Être immortel ou devenir mortel

Voilà la vraie question!

Dieu nous invite à méditer un point particulièrement important dans ce cinquième commandement, c'est la notion de PROLONGATION DE NOS JOURS autrement dit D'ETERNITE.

Mais le contraire de prolonger ses jours, c'est y mettre une fin certaine et devenir mortels comme le sont devenus Adam et Eve. Adam et Eve ont en effet transgressé le cinquième commandement qui nous demande d'honorer notre père et notre mère comme nous le confirme Jean, ils ont commis un péché:

Quiconque commet le péché, commet aussi une violation de la loi et le péché est la violation de la loi.

(I Jean 3: 4)

La Nouvelle Alliance nous explique que le péché a pour conséquence la mortalité autrement dit la perte de l'éternité:

Car le salaire du péché, c'est la mort mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Christ-Jésus, notre Seigneur. (Romains 6: 23)

D'autres hommes ont également eu à subir la sentence de ce commandement pour ne pas avoir honoré leur Créateur:

Les fils d'Eli étaient des vauriens, ils ne connaissaient pas l'Eternel…. Le péché de ces jeunes gens était très grand devant l'Eternel car on traitait avec mépris l'offrande faite à l'Eternel… Pourquoi foulez-vous au pied mon sacrifice et mon offrande, que j'ai ordonné de faire dans ma demeure? Pourquoi (toi, Eli) honores-tu tes fils plus que moi afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple?… Et tu auras pour signe ce qui arriveras à tes deux fils, Hophni et Phinéas: ils mourront tous les deux le même jour.

(I Samuel 2: 12-36)

La suite de l'histoire confirme la puissance de la Parole de notre Seigneur et on y lit qu'Eli, lui-même meurt en apprenant la mort de ses deux fils. Vous pourrez lire cet événement en I Samuel 4.




Qui est Notre Mère Spirituelle?

Dieu nous demande d'honorer nos parents mais nous avons deux espèces de parents à honorer: d'un côté nos parents selon la chair qui nous ont mis physiquement au monde et de l'autre ceux de notre famille spirituelle avec Dieu lui-même celui auquel nous adressons nos prières en le nommant notre Père. Cette famille spirituelle doit être honorée avec les mêmes égards que nos parents terrestres.

Mais si beaucoup savent qui est notre Père céleste, moins connaissent l'identité de leur Mère spirituelle! Pourtant cette Mère existe et la Bible nous en parle:

Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est elle qui est notre mère. En effet, il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes pas! Eclate de joie et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs! Car les enfants de la délaissée seront pus nombreux que ceux de la femme qui a son mari. Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse. Mais comme autrefois, celui qui avait été engendré selon la chair persécutait celui qui l'avait été selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant. Or que dit l'Ecriture? Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre. Ainsi, frères, nous ne sommes pas enfants de l'esclave mais de la femme libre.

(Galates 4: 26-31)

Voilà donc enfin révélée cette Mère spirituelle prestigieuse, la Jérusalem céleste, notre Mère que nous devons honorer en son rang. En effet, si le cinquième des dix commandements nous demande d'honorer nos parents tant terrestres que célestes, il y a un ordre de préséance à respecter. C'est ce que Jésus a fait et nous a laissé à titre d'exemple:

Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent selon la coutume de la fête. Puis, quand les jours furent écoulés et qu'ils s'en retournèrent, Jésus resta à Jérusalem mais ses parents ne s'en aperçurent pas. Pensant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Mais ils ne le retrouvèrent pas et retournèrent à Jérusalem en le cherchant. Au bout de trois jours, ils le retrouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les questionnant.Tous ceux qui l'entendaient étaient surpris de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent saisis d'étonnement; sa mère lui dit: Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Voici que ton père et moi, nous te cherchons avec angoisse. Il leur dit: pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père? Mais ils ne comprirent pas la parole qu'il leur disait.

(Luc 2: 41-50)

La leçon que Jésus nous enseigne ici est qu'il faut placer Dieu, notre Père, en premier lieu. Il ne faut jamais que l'honneur rendu à nos parents prive Dieu de l'honneur qui lui est dû.

De plus, Jésus a la même Mère spirituelle que les croyants en Dieu, celle qui nous est décrite dans toute sa beauté dans le livre de la Révélation de Jean:

Un grand signe apparut dans le ciel: une femme revêtue du soleil, la lune sous les pieds et une couronne de douze étoiles sur la tête. Elle était enceinte et elle criait dans le travail et les douleurs de l'enfantement.

Un autre signe apparut dans le ciel: et voici, un grand dragon rouge feu qui avait sept têtes et dix cornes et sur ses têtes des diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoilesdu ciel et les jetait sur la terre.

Le dragon se tint debout devant la femme qui allait enfanter afin de dévorer son enfant dès qu'elle l'aurait enfanté.

Elle enfanta un fils, un mâle qui doit faire paître toutes les nations avec un sceptre de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

(Révélation 12: 1-5)

Jésus nous montre qu'il a le même respect envers cette Mère là et qu'il La met avant Marie, sa mère selon la chair:

Comme Jésus parlait encore à la foule , sa mère et ses frères se tenaient dehors et cherchaient à lui parler. Quelqu'un lui dit: ta mère et tesfrères se tiennent dehors et cherchent à te parler. Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère et qui sont mes frères? Puis il étendit la main sur les disciples et dit: voici ma mère et mes frères. En effet, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère et ma soeur et ma mère.

(Matthieu 12: 46-50)

Nous devons donc nous inspirer des paroles de Jésus et honorer en deuxième lieu, après le Père, notre Mère spirituelle, la Nouvelle Jérusalem qui nous accouche en ce moment, la Tête du corps de l'Eglise étant déjà passée puisque Jésus est déjà né dans le Monde à Venir!

Attention ici de ne pas se laisser prendre aux contrefaçons sataniques qui a déjà réussi à séduire beaucoup de gens en leur faisant croire que c'est Marie, la mère de Jésus selon la chair, qui était devenue après sa résurrection fictive la mère de tous les hommes. Cette supercherie a conduit beaucoup de catholiques à enfreindre les dix commandements de l'Eternel et à se fabriquer et à adorer des statues représentant cette Marie devenue pour eux une déesse siégeant au ciel en tant que reine. Il n'y a rien de plus faux et il nous faut fuire ces habitudes malsaines.