Attention Célibataires!

Attention Gens Mariés!

Le 7e Commandement

"Tu ne commettras pas d'adultère"

 s'adresse aussi à vous tous!

 

Les hommes pensent de manière erronnée que les commandements de notre Créateur sont autant d'ordres destinés à être imposés militairement à l'humanité. Il n'en est rien car comme nous l'avons déjà écrit plusieurs fois, notre Créateur prône la liberté de penser et d'agir et c'est en ce sens que ses commandements sont

un don qui est fait à l'homme!

Celui-ci est libre de les accepter ou de les refuser.

 

Le Créateur dans sa grande bonté ne fait acception de personne et ceci explique pourquoi ce septième commandement condamnant l'adultère a toute sa valeur, autant pour les couples mariés que pour les gens célibataires ou qui ne se considèrent pas mariés. C'est ce que nous vous invitons à comprendre dans la suite de cet article.

 

Le Mariage.

 

Avant d'aborder le sujet de l'adultère, parlons du mariage. Voilà encore une chose qui n'a pas été inventée par l'homme. C'est le Créateur qui l'a institué et il nous dit pourquoi en Genèse 2, versets 18 à 24:

 

"Yéhoah (ndlr : habituellement traduit par Eternel) Elohim dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide qui sera son vis-à-vis. Yéhoah Elohim forma du sol tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel. Il les fit venir vers l'homme pour voir comment il les appellerait, afin que tout être vivant porte le nom que l'homme lui aurait donné. L'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais pour l'homme, il ne trouva pas d'aide qui fut son vis-à-vis.

Alors Yéhoah Elohim fit tomber un profond sommeil sur l'homme qui s'endormit; il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. Yéhoah Elohim forma une femme de la côte qu'il avait prise à l'homme et il l'amena vers l'homme. Et l'homme dit:

Cette fois c'est l'os de mes os, la chair de ma chair. C'est elle qu'on appellera femme, car elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair."

 

Notre Créateur sait que la solitude absolue est mauvaise et Sa Parole nous confirme cela par des exemples.

Prenons ainsi le cas d'Elie le Tischbite qui se retrouve seul et isolé dans le royaume d'Israël (du nord après le schisme); cette solitude est la conséquence de sa fidélité à Yéhoah:

 

"Elie dit au peuple: Je suis resté moi seul prophète de Yéhoah, et il y a quatre cent cinquante prophètes de Baal." (I Rois 18: 22).

 

Mais malgré l'appui qu'il reçoit de la part de Yéhoah, cette solitude humaine fut à un certain moment si dure à supporter qu'Elie demande la mort; lisons ce moment dramatique en I Rois 19: 4-7:

 

"Quant à lui, il alla dans le désert, à une journée de marche; il s'assit sous un genêt et demanda la mort en disant: C'en est trop! Maintenant, Yéhoah, prends ma vie, car je ne suis pas meilleur que mes pères. Il se coucha et s'endormit sous un genêt. Or voici qu'un ange le toucha et lui dit: Lève-toi, mange. Il regarda et il y avait à son chevet un gâteau sur des pierres chaudes et une cruche d'eau. Il mangea et but, puis se recoucha. L'ange de Yéhoah vint une seconde fois, le toucha et dit: Lève-toi, mange, car le chemin serait trop long pour toi."

 

C'est pour éviter la solitude absolue que notre Créateur a institué le mariage.

 

Un mariage selon notre Créateur.

 

Beaucoup se marient aujourd'hui selon leur propre désir sans même se poser la question, s'ils sont croyants, de savoir si ce mariage plait au Créateur.

Pourtant au commencement, ce même Créateur nous donne un exemple car c'est lui qui crée Eve et la donne à Adam pour épouse. Adam l'a reçue et n'a pas eu à la choisir!

 

D'autres exemples bibliques comme celui d'Isaac montrent que Yéhoah choisit l'épouse des hommes qui marchent avec lui:

 

"Abraham était vieux, il avait atteint un âge avancé, et Yéhoah l'avait béni en tout. Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, qui administrait tous ses biens: Tu vas mettre ta main sous ma cuisse, et je te ferai jurer par Yéhoah, l’Elohim des cieux et l’Elohim de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite. Mais tu iras dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils Isaac....

 

Le serviteur prit dix chameaux, parmi les chameaux de son seigneur et il partit, ayant à sa disposition tous les biens de son seigneur. Il se leva et se rendit en Mésopotamie, à la ville de Nahor. Il fit agenouiller les chameaux à l'extérieur de la ville, près d'un puits d'eau, au moment où, le soir sortent celles qui vont puiser de l'eau.

Puis il dit: Yéhoah, Elohim de mon seigneur Abraham, fais-moi, je te prie, rencontrer aujourd'hui ce que je cherche et agis avec  bienveillance envers mon seigneur Abraham! Me voici placé près de la source d'eau, et les filles des gens de la ville sortent pour puiser de l'eau. Que la jeune fille à laquelle je dirai: Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive, et qui répondra: Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux,

soit celle que tu auras destinée

à ton serviteur Isaac!

Ainsi je reconnaîtrai que tu agis avec bienveillance envers mon seigneur...

 

Rébecca est là devant toi; prends-là et va, et qu'elle devienne la femme du fils de ton seigneur, comme Yéhoah l'a dit."

(Genèse 24: 1-4, 10-14 et 51)

 

Elohim ne fait acception de personne car ce qu'il a fait pour Isaac, il va aussi le faire pour son Fils Jésus-Christ. En effet, Jésus-Christ va aussi se marier avec celle que son Père lui aura choisie. Cette noce, si nous  sommes autorisés à y participer, va nous couper le souffle par sa splendeur:

 

"Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avait disparu, et la mer n'était plus. Et je vis descendre du ciel, d'auprès d’Elohim, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, prête comme une épouse qui s'est parée pour son époux...

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept dernières plaies vint et me parla en disant: Viens, je te montrerai l'épouse, la femme de l'Agneau. Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d'auprès d’Elohim. Elle avait la gloire d’Elohim; son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges. Des noms y étaient inscrits, ceux des douze tribus des fils d'Israël: A l'orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes et à l'occident trois portes. La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l'Agneau.

Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d'or, afin de mesurer la ville, ses portes et sa muraille. La ville avait la forme d'un carré, sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau: 12.000 stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille: 144 coudées, mesure d'homme qui était celle de l'ange.

La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur. Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierre précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le deuxième de saphir, le troisième de chalcédoine, le quatrième d'émeraude, le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d'hyacinthe, le douzième d'améthyste. Les douze portes étaient douze perles, chacune des portes étaient d'une seule perle. La place de la ville était d'or pur, comme du verre transparent.

Je n'y vis pas de temple, car le Seigneur Elohim Tout-Puissant est son temple, ainsi que l'Agneau. La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour y briller, car la gloire d’ Elohim l'éclaire, et l'Agneau est son flambeau. Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. Ses portes ne se fermeront point pendant le jour, car là il n'y aura pas de nuit. On y apportera la gloire et l'honneur des nations. Il n'y entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge, mais ceux-là seulsqui sont inscrits dans le livre de vie de l'Agneau.

(Apocalypse 21: 1-2 et 9-27)

 

Cette épouse si belle, le Christ ne l'aura pas choisie mais elle lui sera offerte par son Père. Son Père et son Père seul l'aura imaginée et conçue comme nous le confirme Paul dans son épître aux hébreux, chapitre 11, verset 10:

 

"Car il (Abraham) attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Elohim est l'architecte et le constructeur."

 

Cela nous est aussi confirmé par les paroles de Jésus Christ reproduite enJean 17: 6:

 

"J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole."

 

Ceci signifie que l'Eglise au sens large du mot est donnée par Elohim le Père pour s'unir au Christ!

 

Les lois du mariage.

 

Elohim a créé le mariage avec des lois vraiment simples comme toutes leurs autres instructions:

 

"Les Pharisiens l'abordèrent et dirent pour l'éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour n'importe quel motif? Il répondit: N'avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce qu’Elohim a uni.

Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il commandé de donner à la femme un acte de divorce et de la répudier. Il leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi. Mais je vous dis: Quiconque répudie sa femme, sauf pour infidélité et en épouse une autre, commet un adultère."

(Matthieu 19: 3-9)

 

Le but et la loi essentielle du mariage est comme nous l'avons dit dans l'article précédent:

 

Ne former qu'une seule chair à partir d'un seul homme et d'une seule femme!

 

Ce sont ces paroles-là qui ont été prononcées par notre Créateur.

 

Tout cela est d'ailleurs fort logique et je vais ici partager avec vous un mystère. Au début de l'existence de l'homme, la femme était en quelque sorte avant sa création partie de la chair de l'homme puisqu'elle fut faite au départ d'une de ses côtes. Il est donc tout à fait normal que la vocation des couples soit de ne former une seule chair. Mais il y a beaucoup plus que cela si nous essayons d'étendre cela au monde spirituel, le monde à venir qui nous donne accès à l'éternité.

La bible nous révèle en de nombreux endroits que l'Eglise est le corps du Christ, lui étant la tête de ce corps. Par ailleurs on nous révèle dans l'Apocalypse que des cieux va descendre la Nouvelle Jérusalem préparée comme une épouse pour son époux. Nous devons nous préparer à comprendre que cette épouse spirituelle de l'Agneau sera, comme ce fut le cas pour Adam, créée au départ d'une partie du corps spirituel du Christ, à savoir de l'Eglise! Fermons ici cette parenthèse au sujet de cette merveilleuse époque à venir.

 

Tout au long de sa Parole, Yéhoah définit les règles à suivre pour qu'un mariage soit bon. Ainsi, en Deutéronome 7, versets 1 à 4, il insiste pour qu'il n'y ait jamais d'union avec des personnes ayant une croyance étrangère:

 

"Lorsque Yéhoah, ton Elohim, t'aura fait venir dans le pays où tu vas entrer pour en prendre possession, et qu'il aura chassé devant toi des nations nombreuses, les Hittites, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; lorsque Yéhoah, ton Elohim, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les voueras à l'interdit, tu ne concluras pas d'alliance avec elles et tu ne leur feras pas grâce. Tu ne contracteras pas de mariage avec ces peuples, tu ne donneras pas ta fille à leur fils et tu ne prendras pas leur fille pour ton fils; car ils écarteraient de moi tes fils qui rendraient un culte à d'autres dieux, et la colère de Yéhoah s'enflammerait contre vous: il te détruirait promptement."

 

Le but de cette loi-ci est similaire à celle de l'unité dans le mariage en ce sens que le couple doit aussi devenir uni avec Yéhoah. C'est ainsi que même les voeux faits par une femme avant son mariage peuvent être annulés si nécessaire (Nombres 30: 2, 11-17):

 

"Moïse dit aux Israélites tout ce que Yéhoah lui avait ordonné:...

Lorsqu'une femme, dans la maison de son mari, fera des voeux ou se liera par un serment, et que son mari en sera informé, s'il garde le silence envers elle et ne la désapprouve pas, tous ses voeux seront maintenus, et tout engagement par lequel elle sera liée; mais si son mari les annule le jour où il en est informé, tout voeu et tout engagement sur sa personne, sortis de ses lèvres ne seront pas maintenus; son mari les a annulés, et Yéhoah lui pardonnera. Son mari peut maintenir et son mari peut annuler tout voeu, tout serment par lequel elle s'engage à mortifier sa personne. Si son mari garde de jour en jour le silence envers elle, il maintient ainsi tous les voeux ou tous les engagements qu'elle a pris; il les maintient par le fait qu'il a gardé le silence envers elle le jour où il en a été informé, il portera le poids du péché de sa femme."

 

Yéhoah insiste aussi sur le fait qu'un mariage est une occasion de réjouissances prolongées pour le nouveau couple, comme on peut le lire en Deutéronome 24, verset 5:

 

"Lorsqu'un homme sera nouvellement marié, il ne partira pas à l'armée, et on ne lui imposera aucune charge; il sera exempté pour raison de famille pendant un an et il réjouira la femme qu'il aura prise."

 

Toutes ces règles montre combien Yéhoah souhaite voir autour du mariage une atmosphère d'union et cela va nous aider à mieux comprendre les dangers de l'adultère!

 

Qu'est au juste l'adultère?

 

L'adultère consiste en toute action ou pensée qui tendrait à séparer ce que Yéhoah a uni ou ce qui est uni à Yéhoah. Nous allons donc voir qu'il y a deux aspects à l'adultère, le deuxième aspect étant celui qui s'adresse tout paticulièrement aux célibataires, aux non-mariés.

De plus les deux aspects de l'adultère vont de pair, c'est à dire que celui qui commet l'adultère selon un des aspects le commet automatiquement selon l'autre aussi!

Parlons tout d'abord de l'adultère commis contre les liens du mariage. Observons ici que l'adultère peut être commis par une personne étrangère au couple. Lisons à ce sujet en Deutéronome 22: 23-26:

 

"Si une jeune fille vierge est fiancée à quelqu'un, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les ferez sortir tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir fait violence à la femme de son prochain. Tu extirperas ainsi le mal du milieu de toi. Mais si c'est dans la campagne que cet homme rencontre la jeune fille fiancée, si l'homme la saisit et couche avec elle, l'homme qui aura couché avec elle sera seul puni de mort. Tu ne feras rien à la jeune fille; la jeune fille n'est pas coupable d'un péché passible de mort; c'est comme si un homme se dressait contre son prochain pour lui ôter la vie."

 

Cet exemple montre que parfois les deux membres du couple sont innocents. Un exemple très célèbre de ce genre d'adultère est celui que David a commis contre son général Urie, le Hétien, en violent sa femme Bath Shéba. Lisons deux versets en II Samuel 12: 9 et 13:

 

"Pourquoi as-tu donc méprisé la parole de Yéhoah, en faisant ce qui est mal à ses yeux? Tu as frappé de l'épée Urie, le Hittite; tu as pris sa femme pour en faire ta femme, et lui, tu l'as tué par l'épée des Ammonites...

David dit à Nathan: j'ai péché contre Yéhoah! Et Nathan dit à David: Yéhoah pardonne ton péché, tu ne mourras pas."

 

David se repent et Yéhoah le grâcie de la peine de mort qu'il encourait car telle est la peine de ceux qui commettent l'adultère:

 

"Si un homme commet adultère avec une femme mariée, s'il commet adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort." (Lévitique 20: 10).

 

Mais comme nous l'avons lu David est épargné et son péché est un de ceux-là que le Christ a pris sur lui en acceptant d'être crucifié pour les péchés des hommes.

 

Un autre détail important, la parole d’Elohim retiendra toujours que Bath Shéba est la femme d'Urie et non  pas celle de David comme nous pouvons le lire en Matthieu, chapitre 1, verset 6:

 

"Le roi David engendra Salomon

de la femme d'Urie."

 

 

Mais l'adultère est bien plus souvent commis par l'un des deux membres du couple. Jésus-Christ met en garde contre l'adultère causé souvent à la suite des répudiations abusives prononcées par des maris qui répudient leurs femmes bien qu'elles n' aient pas été infidèles (Matthieu 5: 31-32):

 

"Il a été dit: Que celui qui répudie sa femme lui donne une lettre de divorce. Mais moi, je vous dis: Quiconque répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère."

 

Le Christ va même plus loin quand on lit ce qui suit en Matthieu,

chapitre 5: mes verstes 27 à 28:

 

"Vous avez entendu qu'il a été dit: Tu ne commettras pas d'adultère. Mais moi, je vous dis: Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son coeur."

 

Combien parmi nous sommes condamnables si nous convoitons les stars de cinéma dans leurs films où tout est fait pour vous inciter à la convoitise! Jésus nous encourage à lutter et à vaincre ce genre de faiblesses.

 

Dans toutes les périodes de décadence, juste avant la chute des empires, les moeurs sont sans freins et l'adultère au lieu d'être banni fait au contraire partie des habitudes de la majorité qui suivent l'exemple public des grands; ce fut le cas chez les Juifs qui vivaient au moment de la destruction de leur royaume par Neboukadnetsar comme nous pouvons le lire en Jérémie, chapitre 29, versets 20 à 23:

 

"Mais vous, écoutez la parole de Yéhoah, vous tous, déportés que j'ai envoyés de Jérusalem à Babylone! Ainsi parle Yéhoah des armées, l’Elohim d'Israël, sur Achab, fils de Qolaya, et sur Sédécias, fils de Maaséya, qui vous prophétisent des faussetés en mon nom:

Voici: Je les livre entre les mains de Neboukadnetsar, roi de Babylone, et il les frappera à mort sous vos yeux. On tirera d'eux une malédiction parmi tous les déportés de Juda qui sont à Babylone, en disant: Que Yéhoah te traite comme Sédécias et comme Achab, que le roi de Babylone a fait rôtir au feu! Car ils ont commis une infamie en Israël, en se livrant à l'adultère avec les femmes de leurs prochains, et ils ont parlé faussement en mon nom, quand je ne leur avais pas donné d'ordre. Je le sais et j'en suis témoin, - oracle de Yéhoah."

 

Il en est de même aujourd'hui, à l'époque où Babylone la Grande est en train d'apparaître avec son train  de prostitutions qu'elle répand sur tous. Mais je vous préviens, si vous restez adultères et si vous ne vous repentez pas, vous n'aurez pas accès au Royaume de notre Créateur à tous:

 

"Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas le royaume d’Elohim? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les dépravés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n'hériteront le royaume d’ Elohim."  (I Corinthiens 6: 9-10)

 

Vous avez bien lu et il est essentiel de ne pas essayer de se disculper par des raisonnements sataniques, non il faut au contraire avoir l'attitude empreinte d'humilité pour savoir reconnaître ce qui est mauvais en nous, aussi profondément sommes-nous plongés dans le péché.

 

Adultère vis-à-vis de notre Père et Créateur!

 

Nous allons maintenant aborder un deuxième aspect de l'adultère qui va toucher aussi les gens non mariés. Cet adultère là est celui qui consiste à créer une séparation entre la création et son Créateur. C'est cet adultère-là qui est décrit très longuement avec l'histoire de Jérusalem, telle qu'elle est reprise en Ezéchiel 16:

 

" La parole de Yéhoah me fut adressée, en ces mots:

Fils de l'homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations!

Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, Yéhoah, à Jérusalem: Par ton origine et ta naissance tu es du pays de Canaan; ton père était un Amoréen, et ta mère une Héthienne.

A ta naissance, au jour où tu naquis, ton nombril n'a pas été coupé, tu n'as pas été lavée dans l'eau pour être purifiée, tu n'as pas été frottée avec du sel, tu n'as pas été enveloppée dans des langes.

Nul n'a porté sur toi un regard de pitié pour te faire une seule de ces choses, par compassion pour toi; mais tu as été jetée dans les champs, le jour de ta naissance, parce qu'on avait horreur de toi.

Je passais près de toi, je t'aperçus baignée dans ton sang, et je te dis: Vis dans ton sang! je te dis: Vis dans ton sang!

Je t'ai multipliée par dix milliers, comme les herbes des champs. Et tu pris de l'accroissement, tu grandis, tu devins d'une beauté parfaite; tes seins se formèrent, ta chevelure se développa. Mais tu étais nue, entièrement nue.

Je passai près de toi, je te regardai, et voici, ton temps était là, le temps des amours. J'étendis sur toi le pan de ma robe, je couvris ta nudité, je te jurai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, Yéhoah, et tu fus à moi.

Je te lavai dans l'eau, je fis disparaître le sang qui était sur toi, et je t'oignis avec de l'huile.

Je te donnai des vêtements brodés, et une chaussure de peaux teintes en bleu; je te ceignis de fin lin, et je te couvris de soie.

Je te parai d'ornements: je mis des bracelets à tes mains, un collier à ton cou,

je mis un anneau à ton nez, des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tête.

Ainsi tu fus parée d'or et d'argent, et tu fus vêtue de fin lin, de soie et d'étoffes brodées. La fleur de farine, le miel et l'huile, furent ta nourriture. Tu étais d'une beauté accomplie, digne de la royauté.

Et ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté; car elle était parfaite, grâce à l'éclat dont je t'avais ornée, dit le Seigneur, Yéhoah.

Mais tu t'es confiée dans ta beauté, et tu t'es prostituée, à la faveur de ton nom; tu as prodigué tes prostitutions à tous les passants, tu t'es livrée à eux.

Tu as pris de tes vêtements, tu t'es fait des hauts lieux que tu as garnis d'étoffes de toutes couleurs, et tu t'y es prostituée: rien de semblable n'était arrivé et n'arrivera jamais.

Tu as pris ta magnifique parure d'or et d'argent, que je t'avais donnée, et tu en as fait des simulacres d'hommes, auxquels tu t'es prostituée.

Tu as pris tes vêtements brodés, tu les en as couverts, et tu as offert à ces simulacres mon huile et mon encens.

Le pain que je t'avais donné, la fleur de farine, l'huile et le miel, dont je te nourrissais, tu leur as offert ces choses comme des parfums d'une odeur agréable. Voilà ce qui est arrivé, dit le Seigneur, Yéhoah.

Tu as pris tes fils et tes filles, que tu m'avais enfantés, et tu les leur as sacrifiés pour qu'ils leur servent d'aliment: n'était-ce pas assez de tes prostitutions?

Tu as égorgé mes fils, et tu les as donnés, en les faisant passer par le feu en leur honneur.

Au milieu de toutes tes abominations et de tes prostitutions, tu ne t'es pas souvenue du temps de ta jeunesse, lorsque tu étais nue, entièrement nue, et baignée dans ton sang.

Après toutes tes méchantes actions, -malheur, malheur à toi! dit le Seigneur, Yéhoah, - tu t'es bâti des maisons de prostitution, tu t'es fait des hauts lieux dans toutes les places;

à l'entrée de chaque chemin tu as construit tes hauts lieux, tu as déshonoré ta beauté, tu t'es livrée à tous les passants, tu as multiplié tes prostitutions.

Tu t'es prostituée aux Égyptiens, tes voisins au corps vigoureux, et tu as multiplié tes prostitutions pour m'irriter.

Et voici, j'ai étendu ma main contre toi, j'ai diminué la part que je t'avais assignée, je t'ai livrée à la volonté de tes ennemis, les filles des Philistins, qui ont rougi de ta conduite criminelle.

Tu t'es prostituée aux Assyriens, parce que tu n'étais pas rassasiée; tu t'es prostituée à eux, et tu n'as pas encore été rassasiée.

Tu as multiplié tes prostitutions avec le pays de Canaan et jusqu'en Chaldée, et avec cela tu n'as pas encore été rassasiée.

Quelle faiblesse de coeur tu as eue, dit le Seigneur, Yéhoah, en faisant toutes ces choses, qui sont l'oeuvre d'une maîtresse prostituée!

Lorsque tu bâtissais tes maisons de prostitution à l'entrée de chaque chemin, lorsque tu faisais tes hauts lieux dans toutes les places, tu n'as pas même été comme la prostituée qui réclame un salaire;

tu as été la femme adultère, qui reçoit des étrangers au lieu de son mari.

A toutes les prostituées on paie un salaire; mais toi, tu as fait des dons à tous tes amants, tu les as gagnés par des présents, afin de les attirer à toi de toutes parts dans tes prostitutions.

Tu as été le contraire des autres prostituées, parce qu'on ne te recherchait pas; et en donnant un salaire au lieu d'en recevoir un, tu as été le contraire des autres.

C'est pourquoi, prostituée, écoute la parole de Yéhoah!

Ainsi parle le Seigneur, Yéhoah: Parce que tes trésors ont été dissipés, et que ta nudité a été découverte dans tes prostitutions avec tes amants et avec toutes tes abominables idoles, et à cause du sang de tes enfants que tu leur as donnés,

voici, je rassemblerai tous tes amants avec lesquels tu te plaisais, tous ceux que tu as aimés et tous ceux que tu as haïs, je les rassemblerai de toutes parts contre toi, je leur découvrirai ta nudité, et ils verront toute ta nudité.

Je te jugerai comme on juge les femmes adultères et celles qui répandent le sang, et je ferai de toi une victime sanglante de la fureur et de la jalousie.

Je te livrerai entre leurs mains; ils abattront tes maisons de prostitution et détruiront tes hauts lieux; ils te dépouilleront de tes vêtements, prendront ta magnifique parure, et te laisseront nue, entièrement nue.

Ils amèneront la foule contre toi, ils te lapideront et te perceront à coups d'épée;

ils brûleront tes maisons par le feu, et ils feront justice de toi, aux yeux d'une multitude de femmes. Je ferai cesser ainsi ton impudicité et tu ne donneras plus de salaire.

J'assouvirai ma colère contre toi, et tu ne seras plus l'objet de ma jalousie; je m'apaiserai, je ne serai plus irrité.

Parce que tu ne t'es pas souvenue du temps de ta jeunesse, parce que tu m'as provoqué par toutes ces choses, voici, je ferai retomber ta conduite sur ta tête, dit le Seigneur, Yéhoah, et tu ne commettras plus le crime avec toutes tes abominations.

 Voici, tous ceux qui disent des proverbes, t'appliqueront ce proverbe: Telle mère, telle fille!

Tu es la fille de ta mère, qui a repoussé son mari et ses enfants; tu es la soeur de tes soeurs, qui ont repoussé leur mari et leurs enfants. Votre mère était une Héthienne, et votre père un Amoréen.

Ta grande soeur, qui demeure à ta gauche, c'est Samarie avec ses filles; et ta petite soeur, qui demeure à ta droite, c'est Sodome avec ses filles.

Tu n'as pas seulement marché dans leurs voies, commis les mêmes abominations, c'était trop peu; tu as été plus corrompue qu'elles dans toutes tes voies.

Je suis vivant! dit le Seigneur, Yéhoah, Sodome, ta soeur, et ses filles n'ont pas fait ce que vous avez fait, toi et tes filles.

Voici quel a été le crime de Sodome, ta soeur. Elle avait de l'orgueil, elle vivait dans l'abondance et dans une insouciante sécurité, elle et ses filles, et elle ne soutenait pas la main du malheureux et de l'indigent.

Elles sont devenues hautaines, et elles ont commis des abominations devant moi. Je les ai fait disparaître, quand j'ai vu cela.

Samarie n'a pas commis la moitié de tes péchés; tes abominations ont été plus nombreuses que les siennes, et tu as justifié tes soeurs par toutes les abominations que tu as faites.

 Toi qui condamnais tes soeurs, supporte ton opprobre, à cause de tes péchés par lesquels tu t'es rendue plus abominable qu'elles, et qui les font paraître plus justes que toi; sois confuse, et supporte ton opprobre, puisque tu as justifié tes soeurs.

Je ramènerai leurs captifs, les captifs de Sodome et de ses filles, les captifs de Samarie et de ses filles, et tes captifs au milieu des leurs,

 afin que tu subisses ton opprobre, et que tu rougisses de tout ce que tu as fait, en étant pour elles un sujet de consolation.

Tes soeurs, Sodome et ses filles, reviendront à leur premier état, Samarie et ses filles reviendront à leur premier état; et toi et tes filles, vous reviendrez à votre premier état.

Ne discourais-tu pas sur ta soeur Sodome, dans le temps de ton orgueil,

avant que ta méchanceté soit mise à nu, lorsque tu as reçu les outrages des filles de la Syrie et de tous ses alentours, des filles des Philistins, qui te méprisaient de tous côtés!

Tu portes tes crimes et tes abominations, dit Yéhoah.

Car ainsi parle le Seigneur, Yéhoah: J'agirai envers toi comme tu as agi, toi qui as méprisé le serment en rompant l'alliance.

Mais je me souviendrai de mon alliance avec toi au temps de ta jeunesse, et j'établirai avec toi une alliance éternelle.

Tu te souviendras de ta conduite, et tu en auras honte, quand tu recevras tes soeurs, les grandes et les petites; je te les donnerai pour filles, mais non en vertu de ton alliance.

J'établirai mon alliance avec toi, et tu sauras que je suis Yéhoah,

Afin que tu te souviennes du passé et que tu rougisses, afin que tu n'ouvres plus la bouche et que tu sois confuse, quand je te pardonnerai de tout ce que tu as fait, dit le Seigneur, Yéhoah."

 

Voilà un autre genre d'adultère, fort semblable à celui que nous voyons tous les jours avec les hommes politiques qui sont soit au pouvoir soit en espoir de le prendre. C'est aussi ce genre d'adultère que nous voyons avec les personnes qui se prostitueront à l'extrême pour avancer dans leur carrière. Avec ce genre d'adultère, l'honnêteté n'a plus de place et la vérité est manipulée à chaque occasion où elle gêne.

Nous devons rejeter cet adultère de toutes nos forces et un bon moyen pour commencer est de ne pas commettre l'adultère dans le couple, si l'on est marié.

 

La Bible nous fait comprendre que l'Eglise de de notre Créateur est appelée à devenir l'épouse de Jésus Christ. C'est une des raisons pour lesquelles il nous est demandé, à nous hommes et femmes, si nous sommes mariés, d'avoir une attitude de fidélité et de soumission selon ce que nous écrit Paul dans son épître aux Ephésiens, au chapitre 5, versets 22 et 23:

 

"Femmes soyez soumises chacune à votre mari, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps et dont il est le Sauveur."

 

Le couple humain ne doit plus former qu'une seul chair pour pouvoir ensuite ne former plus qu'un également dans l'Eglise avec Christ comme mari. Le Christ à ce sujet nous a laissé un bel exemple avec son Père et ses disciples. C'est pourquoi toute personne qui cherche et agit de façon à séparer et diviser dans l'Eglise commet aussi un adultère. Il va en s'opposant au dessein de son Créateur énoncé par le Christ qui dit que l'unité en son corps est une source de croyance pour ceux du monde. Lisons cela en Jean 17, versets 20 à 23:

 

"Ce n'est pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un; comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, qu'eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un - moi en eux, et toi en moi -, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés, comme tu m'as aimé."

 

Il y a aussi une bonté formidable chez notre Créateur qui a tout prévu dans ses lois pour que le pécheur et la pécheresse puisse s'en sortir si ils décident de se repentir. En effet, comme nous l'avons lu Jérusalem est un maîtresse adultère que Jésus aime pourtant et qu'il souhaite épouser et sauver. Alors Paul nous montre que , Jésus, grâce à sa mort courageuse et décidée par amour,  va faire disparaître le passé adultère de Jérusalem, comme nous allons le lire en Romains 7: 1 à 4:

 

"Ignorez-vous, frères - je parle à des gens qui connaissent la loi - que la loi régit l'homme, aussi longtemps qu'il vit? Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère, mais si le mari meurt, elle est libérée de la loi: elle n'est donc pas adultère en devenant la femme d'un autre. De même, mes frères, vous aussi vous êtes morts à l'égard de la loi, par le corps du Christ, pour appartenir à un autre, à celui qui est ressuscité d'entre les morts, afin que nous portions des fruits pour notre Père."

 

Toutefois, un conjoint peut représenter un danger grave pour le croyant lorsque, par sa façon de vivre, il incite son partenaire à se séparer de son Créateur. Se séparer de notre Créateur revient, comme nous l'avons vu, à commettre un adultère. Lisons ce que Paul donne comme conseil à ce sujet en I Corinthiens 7, versets 10 à 16:

 

"A ceux qui sont mariés, j'ordonne - non pas moi, mais le Seigneur - que la femme ne se sépare pas de son mari; si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie pas sa femme!

Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, , qu'il ne la répudie pas; et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie pas son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère, autrement, vos enfants seraient impurs, tandis qu'en fait ils sont saints.

Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la soeur n'est pas lié en pareil cas. Le Créateur nous a appelés à vivre dans la paix. En effet, comment savoir, femme si tu sauveras ton mari? Ou comment savoir, mari, si tu sauveras ta femme?"

 

En bref, Paul demande avant tout que nous restions unis car c'est le souhait de notre Créateur. Toutefois si l'un des membres du couple empêche son conjoint de suivre la volonté d’ Elohim ou s'il l'incite à se rebeller contre Lui, il vaut mieux entreprendre une séparation plutôt que de risquer de commettre un adultère vis à vis de notre Créateur.

 

Et les célibataires dans tout cela!

 

La question posée tout au début de cette réflexion reste entière, puisque les dix commandements sont destinés à tous, hommes et femmes, comment peut-il bien s'appliquer aux célibataires?

Jésus, que certain appelle Yahshuah, s'adresse tout particulièrement aux célibataires en Matthieu 19, versets 10 à 12; notez que le contexte qui précède traite de la notion d'adultère:

 

" Ses disciples lui dirent: Si telle est la responsabilité de l'homme à l'égard de la femme; il n'est pas avantageux de se marier. Il (Jésus) leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques qui le sont dès le sein de la mère; il y en a qui le sont devenus par la main des hommes, et il y en a qui se sont rendus eunuques, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne."

 

Paul s'adresse aussi aux célibataires en I Corinthiens 7, versets 7 à 9:

 

"Je voudrais que tous les hommes soient comme moi; mais chacun tient d’ Elohim un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre.

A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi. Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient: car il vaut mieux se marier que de brûler."

 

D'après ces écrits, certains, soit par les circonstances soit volontairement, sont célibataires et il leur est conseillé de rester ainsi. Mais en fait tous sont appelés par la foi à devenir une partie de l'épouse du Christ, de l'Agneau. Dans ce contexte, les célibataires sont appelés à ne pas commettre l'adultère comme il est décrit en Révélation 2, aux versets 22 à 23:

 

"Voici que je la (Jézabel) jette sur un lit ainsi que dans une grande tribulation et ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de ses oeuvres. Je frapperai de mort ses enfants; toutes les Eglises connaîtront que moi, je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon ses oeuvres."

 

Les célibataires doivent suivre l'example de Joseph, lui célibataire aussi à l'époque de ce récit en Genèse 39, versets 7 à 12:

 

"Après ces événements, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph et dit: Couche avec moi! Il refusa et dit à la femme de son maître: Voici qu'avec moi mon maître ne s'occupe de rien dans la maison et qu'il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient; il n'y a personne de plus grand que moi dans cette maison, et il ne m'a rien interdit, sauf toi parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Elohim?

Elle avait beau en parler jour après jour à Joseph, il n'écoutait même pas ses propositions de coucher auprès d'elle pour s'unir à elle. Un jour, il entra dans la maison pour faire son ouvrage. Il n'y avait là, dans la maison, personne des gens de la maison; alors elle le saisit par son vêtement en disant: Couche avec moi! Il lui abandonna son vêtement dans la main et s'enfuit au dehors."

 

De la même façon, tout célibataire doit résister et éventuellement fuir même la prostituée qui s'offrirait gratuitement, cette prostituée pouvant être également une église ou une organisation au service du Prince de ce monde, Satan. Car s'unir à de telles personnes ou organisations, c'est commettre un adultère car c'est s'unir à l'une des femmes d'un autre, même si cet autre est Satan. Nous n'y avons pas le droit par respect pour les lois de notre Créateur.

 

Nous serons peut-être placés un jour dans la même situation que Joseph et notre seule solution sera alors aussi de fuir Babylone la Grande, la Prostituée, qui souhaitera aussi que nous couchions avec elle:

 

"Et j'entendis du ciel une autre voix: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne point participer à ses péchés et de ne pas recevoir votre part de ses plaies."    (Révélations 18: 4)

 

 

Alors Courage mes Frères et mes Amis!

Ne commettons pas d'adultère selon tous les aspects dont nous venons de parler, même si c'est en pensée car c'est transgresser les commandements que notre Créateur nous a donnés pour notre bien!

 

Si l'adultère pousse à diviser et à la haine, ayons toujours à l'esprit que notre Créateur a toujours le but d'unir à l'amour:

"En effet, les commandements:

Tu ne commettras pas d'adultère,

Tu ne commettras pas de meurtre,

Tu ne commettras pas de vol,

Tu ne rendras pas de faux témoignage,

Tu ne convoiteras pas,

Et tout autre commandement se résument dans cette parole:

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

L'amour ne fait pas de mal au prochain:

L'amour est donc l'accomplissement de la loi." (Romains 13: 9-10)

Alors courage encore une fois pour tenir le coup de toutes nos forces, sachant que notre Créateur complètera ce qui est boîteux en nous grâce à son Esprit Saint:

"D'autant que vous savez en quel temps nous sommes: c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le Jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.

Marchons honnêtement, comme en plein jour, sans excès de table ni de boisson, sans luxure ni dérèglement, sans discorde ni jalousie.

Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et ne vous mettez pas en souci de la chair pour en satisfaire les convoitises." (Romains 13: 11-14)