Savez-Vous la différence qui existe entre Entendre et Ecouter?

Lorsque vous allumez la télévision ou la radio, Vous entendez sûrement les gens qui vous parlent,

MAIS LES ECOUTEZ-VOUS?

 

Si nous consultons un dictionnaire comme le Larousse, nous y lirons au verbe entendre:

 

"Percevoir par l'ouïe"

 

Il s'agit d'une attitude passive ne nécéssitant aucun effort de notre part. Ce que l'on entend n'est pas toujours précis dans l'esprit. Nous entendrons par exemple les bruits de la rue ou le chant des oiseaux dans une forêt ou encore le bruit des moteurs dans une usine.

 

Ecouter représente par contre une action dépendant de notre volonté. On prête l'oreille pour écouter. Saisissez-vous la grande différence? Quand nous sommes à l'écoute, il s'agit d'une chose précise que nous VOULONS PERCEVOIR. Ce n'est plus indépendant de notre volonté et ce n'est plus n'importe quoi!

 

Au lieu d'entendre le chant des oiseaux, vous écouterez LE chant DU rossignol. Vous écouterez Les ratés de votre moteur.

 

Il est très important de bien saisir le sens du verbe écouter quand il s'agit de la Parole de notre Père. Lisons comment Paul nous met en garde à ce sujet dans sa deuxième épître à Timothée, chapitre 4, versets 1 à 4:

 

"Je t'adjure devant Dieu et devant le Christ-Jésus qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son avènement et de son royaume, prêche LA (article défini) PAROLE, insiste en toute occasion, favorable ou non, convaincs, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant.

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison d'entendre DES (article indéfini) CHOSES AGREABLES, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs. Ils détourneront l'oreille (ils cesseront d'écouter!) de LA Vérité et se tourneront vers LES fables."

 

Paul nous avertit donc qu'à une certaine époque les hommes voudront entendre des choses agréables, n'importe quoi, du moment que c'est agréable! Cette voie est celle du monde opposée à celle du croyant car ces hommes, au lieu d'ECOUTER et de PRÊTER L'OREILLE à LA vérité, s'en détourneront!

C'est exactement ce que nous dit un expert en matière de la communication:

"L'expérience montre que l'homme actuel a un penchant naturel (c'est à dire indépendant de sa volonté) à ne retenir que ce qui correspond à des émotions agréables.

Dans ces conditions, les informations que l'oreille transmet au cerveau sont FILTREES à travers l'écran de notre attitude INCONSCIENTE et cela empêche notre information objective, cela empêche de voir clair, de discerner le pour et le contre de ce que nous entendons."

 

Cet expert confirme donc que le temps dont parle Paul est là. La prophétie de Paul est donc en train  de se réaliser à notre époque et cette attitude de l'homme actuel est un danger pour tous les croyants qui risquent de se faire manipuler par les techniciens en matière de communication!

Suivons donc la recommendation de Jésus énoncée en Matthieu 10: 16:

 

"Voici, je vous envoie comme des brebis AU MILIEU DES LOUPS. Soyez donc prudents comme des serpents et simples comme les colombes."

 

Effectivement, nous allons entendre de plus en plus de choses, mais il faut que notre écoute soit attentive au moindre bruit suspect.

 

Faites croître en vous de la Motivation !

 

Améliorer la qualité de son écoute demande une dose de motivation. En effet, il vous faut combattre cette tendance naturelle que vous avez de vouloir entendre des choses agréables alors que vous êtes vous-mêmes confortablement installés.

Il se peut, qu’au contraire, vous ayez en face de vous un interlocuteur ayant des difficultés à s’exprimer, à la limite dislexique, mais dont le message soit vital pour vous. Cette difficulté d’expression va

 

ROMPRE LE CHARME !

 

Votre nature charnelle va vous pousser à fermer le filtre qui relie l’écoute de votre oreille au cerveau. Vous allez donc détourner votre attention vers d’autres pôles d’intérêt évitant ainsi une écoute enrichissante et correctrice. Ce désintérêt créé par un manque de motivation va vous conduire vers un assoupissement d’abord physique et ensuite sprirituel.

Un tel assoupissemnt conduit à la tiédeur criminelle reprochée à l’Eglise de Laodicée des temps de la fin (Apocalypse 3 : 14-22).

 

Comment peut-on remédier au manque de motivation ? Un premier moyen est tout d’abord de se convaincre que tout interlocuteur est une créature de notre Père et qu’il doit dès lors avoir une valeur inestimable. Ses paroles et ses actions ont en leur sein des valeurs dont nous pouvons tirer profit. Soyons dès lors à l’affût pour les découvrir et pour en cueillir les fruits. Mettons nos à prioris et ceux de notre entourage de côté et faisons preuve d’indépendance d’esprit.

Rassemblons toute notre énergie pour avoir une écoute attentive et n’hésitons pas à prendre des notes pour éviter un mise en oubli de méditations enrichissante suite à notre écoute.

Tout ceci correspond à une attitude active, une attitude guidée par l’amour de chercher à comprendre ce que notre Créateur veut nous dire.

Ce type d’action est aussi une manière de racheter le temps et entendons-nous bien, une écoute de qualité ne signifie pas obligatoirement que nous devons épouser les vues de ceux qui nous adressent la parole ; il se peut qu’au contraire, l’écoute nous fasse découvrir le caractère mensonger du message et le risque de séduction qui pourrait nous entrainer dans un mauvais pas.

 

Prenons toujours comme exemple celui de David vis-à-vis de la Parole de notre Créateur, selon Psaume 119, versets 129 et 130 :

 

« Tes préceptes sont merveilleux: C’est pourquoi mon âme les garde.

La révélation de tes paroles éclaire, elle donne l’intelligence aux simples. »

 

 

Attention aux excès de nourriture !

 

Un dernier conseil pour éviter une écoute de mauvaise qualité, c’est d’éviter tous les excès de nourriture. En effet une digestion difficile contrarie le soutien de notre attention nécéssaire pour une bonne écoute.

Pour éviter cela, il est recommandé de manger modérément, sans précipitation ni sous l’emprise de l’anxiété.

Certains parmi vous qui me lisez vivent dans des pays où la nourriture est abondante ; à ceux-là, qu’ils se rappellent la douloureuse histoire des enfants d’Israël dans le désert avec les cailles qu’ils avaient mangé avec précipitation (Nombres 11).

 

Les excès de nourriture ont aussi un aspect sprirtuel: prenons garde de ne pas nous gaver  de toutes les croyances qui circulent autour de nous, propagées par un nombre sans fin prophètes que notre Créateur n’a jamais envoyés.

Alors gardons toujours en mémoire l’avertissement de notre Seigneur et Sauveur en Luc 21, versets 34 à 36:

 

« Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès ou l’ivrognerie et par les soucis de la vie, et que ce jour ne fonde sur vous à l’improviste, comme un filet, car il viendra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l’Homme. »