La fête des expiations.

 

Lors de la fête précédente, la fête du premier jour du septième mois lunaire, nous avons fait face à la fin de la plus grande obscurité du mois, puisque c’était la nouvelle lune.

L’obscurité grandissante précédant la fête symbolisait la situation extrême de confusion que les hommes se sont créée en s’écartant de leur Créateur et de Sa parole pour suivre le monde de Satan et de ses séductions.

La fête en soi marque la fin de ce monde-là et la fin du règne de Satan avec la prise du pouvoir par le Christ, notre Messie, selon la description que nous en fait la Révélation (chapitre 19: 1-21).

Mais avant d’entreprendre le règne des mille ans symbolisé par la fête de Souccoth, il y a lieu de faire l’expiation pour les péchés; c’est la cérémonie que nous commémorons au cours de cette fête du dixième jour de ce septième mois.

Tout d’abord, il faut lire ce qui a trait à la fête de manière à se rappeler comment Yéhoah (aussi appelé par certains Eternel, Yéhovah ou Yavéh) l’a conçue. Et le premier point à observer est que cette fête fut créée par Elohim tout comme Il a créé le Sabbat. Lui seul est l’auteur de cette fête.

Lisons tout d’abord ce que Yéhoah nous dit en Lévitique 23: 26-32:

 

26.                        Yéhoah parla à Moïse et dit:

27.                        Le dix de ce septième mois, ce sera le jour des expiations, vous aurez une sainte convocation, vous humilierez vos âmes et vous offrirez à Yéhoah des sacrifices consumés par le feu.

28.                        Vous ne ferez aucun ouvrage ce jour-là car c’est le jour des expiations, où doit être faite pour vous l’expiation devant Yéhoah, votre Elohim.

29.                        Toute personne qui ne s’humiliera pas ce jour-là sera retranchée de son peuple.

30.                        Toute personne qui fera ce jour-là un ouvrage quelconque, je la ferai périr du milieu de son peuple.

31.                        Vous ne ferez aucun ouvrage. C’est une prescription perpétuelle pour chaque génération partout où vous habiterez.

32.                        Ce sera pour vous un sabbat, un jour férié, et vous humilierez vos âmes; le neuf du mois au soir, vous célébrerez votre sabbat d’un soir à l’autre.

 

Voici les points importants de cette fête:

 

 

La cérémonie de la fête est décrite en détail au chapitre 16 du livre du Lévitique. Mais tout d’abord reportons-nous à la fin de ce chapitre, aux versets 29 à 34 pour confirmer qu’il s’agit bien de la fête du dix du septième mois:

 

29.                        C’est ici pour vous une prescription perpétuelle; au septième mois, le dix du mois, vous humilierez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l’autochtone, ni l’immigrant qui réside au milieu de vous.

30.                        Car en ce jour on fera l’expiation pour vous afin de vous purifier: vous serez purifiés de tous vos péchés devant Yéhoah.

31.                        Ce sera pour vous un sabbat, un jour férié et vous humilierez vos âmes. C’est une prescription perpétuelle.

32.                        L’expiation sera faite par le sacrificateur qui a reçu l’onction et qui a été investi pour succéder à son père dans le sacerdoce. Il mettra des vêtements de lin, des vêtements sacrés;

33.                        Il fera l’expiation pour le sanctuaire de sainteté, il fera l’expiation pour la tente de la Rencontre et pour l’autel, et il fera l’expiation pour les sacrificateurs et pour tout le peuple de l’assemblée.

34.                        Ce sera pour vous une prescription perpétuelle, afin qu’une fois chaque année l’expiation de tous les péchés se fasse pour les Israélites. On fit ce que Yéhoah avait ordonné à Moïse.

 

Ce passage nous fait aussi comprendre combien cette fête est importante pour nous et pourquoi nous ne devons rien faire pour ne pas entraver, voire même gâcher l’expiation qui est faite pour nous par notre Souverain Sacrificateur, aujourd’hui, le Christ.

Le cadre de cette fête a été au début, le Tabernacle de Yéhoah dans le désert au milieu de son peuple qu’Il avait en quelque sorte enfanté hors de l’Egypte. Plus tard, cette même fête se déroulait dans la ville de Jérusalem, dans le Temple construit sur la Terre d’Israël.

Lisons les versets 1 à 4 du chapitre seize mais prenons conscience que tout ce qui est décrit se passe à notre époque dans les cieux grâce à notre Christ, alias notre Souverain Sacrificateur:

 

1.     Yéhoah parla à Moïse, après la mort des deux fils d’Aaron qui s’étaient présentés devant Yéhoah et qui en étaient morts.

2.     Yéhoah dit à Moïse: Parle à ton frère afin qu’il n’entre pas en tout temps dans le sanctuaire, au-dedans du voile, devant le propitiatoire qui est l’arche, de peur qu’il ne meure; car j’apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.

3.     Voici de quelle manière Aaron entrera dans le sanctuaire: avec un jeune taureau comme sacrifice pour le péché et un bélier pour l’holocauste.

4.     Il se revêtira d’une tunique sacrée en lin et portera sur son corps des caleçons de lin; il se ceindra d’une écharpe de lin et se couvrira la tête d’un turban de lin: ce sont les vêtements sacrés dont il se revêtira après avoir lavé son corps dans l’eau.

 

Aaron se purifie de manière à être propre devant son Seigneur qu’il va rencontrer une seule fois par an! Cette propreté revêt deux aspects:

 

 

Il revêt la tunique sacrée qui est le vêtement le plus prestigieux et le plus luxueux porté par un homme dans tout Israël! Lisons au sujet de sa beauté en Exode 28: 1-43:

 

1.     Pour toi, fais approcher de toi ton frère Aaron et ses fils avec lui, du milieu des Israélites afin qu’il exerce pour moi le sacerdoce, Aaron et les fils d’Aaron: Nadab, Abihou, Eléazar et Itamar.

2.     Tu feras à ton frère Aaron des vêtements sacrés pour son rang et sa dignité.

3.     Tu parleras à tous ceux qui sont habiles, que j’ai rempli d’un Esprit de sagesse; ils feront les vêtements d’Aaron afin qu’il soit consacré et qu’il exerce pour moi le sacerdoce.

4.     Voici les vêtements qu’ils feront: un pectoral, un éphod, une robe, une tunique brodée, un turban et une écharpe. Ils feront des vêtements sacrés à ton frère Aaron et à ses fils afin qu’ils exercent pour moi le sacerdoce.

5.     Ils prendront l’or, les étoffes violettes, pourpres et cramoisies et le fin lin.

6.     Ils feront l’éphod d’or, de fil violet, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; ce sera une oeuvre d’art.

7.     On y fera deux épaulettes attachées à ses deux extrémités pour le fixer.

8.     La ceinture qui l’enveloppera sera faite de la même façon, d’or, de fil violet, pourpre et cramoisi et de fin lin retors; (elle formera) une seule pièce avec (l’éphod).

9.     Tu prendras les deux pierres d’onyx et tu y graveras les noms des fils d’Israël,

10.                        Six de leurs noms sur une pierre et les noms des six autres sur la seconde pierre, d’après l’ordre des naissances.

11.                        Tu graveras sur les deux pierres les noms des fils d’Israël, selon le procédé du lapidaire pour la gravure d’un cachet; tu les enchâsseras dans les montures d’or.

12.                        Tu mettras les deux pierres sur les épaulettes de l’éphod, comme pierres de souvenir pour les fils d’Israël; et c’est comme souvenir qu’Aaron portera leurs noms devant Yéhoah sur ses deux épaules.

13.                        Tu feras des montures d’or

14.                        Et deux chaînettes d’or pur que tu tresseras en forme de cordes; et tu fixeras aux montures les chaînettes ainsi tressées.

15.                        Tu feras le pectoral du jugement, ce sera une oeuvre d’art; tu le feras du même travail que l’éphod, d’or, de fil violet, pourpre et cramoisi, et de fin li retors.

16.                        Il sera carré et double; sa longueur sera d’un empan et sa largeur d’un empan.

17.                        Tu y sertiras une garniture de pierres, quatre rangées de pierres: première rangée, une sardoine, une topaze, une émeraude;

18.                        Seconde rangée, une escarboucle, un saphir, un diamant;

19.                        Troisième rangée, une opale, une agate, une améthyste;

20.                        Quatrième rangée, une chrysolithe, un onyx, un jaspe. Ces pierres seront enchâssées dans leurs montures d’or.

21.                        Les pierres seront aux noms des fils d’Israël: il y en aura douze d’après leurs noms; elles seront gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l’une des douze tribus.

22.                        Sur le pectoral, tu feras des chaînettes d’or pur, tressées en forme de corde.

23.                        Tu feras sur le pectoral deux anneaux d’or et tu mettras ces deux anneaux aux deux extrémités du pectoral.

24.                        Tu passeras les deux cordes d’or dans les deux anneaux aux extrémités du pectoral;

25.                        Et tu passeras les deux (autres) extrémités des deux cordes aux deux montures placées sur les épaulettes de l’éphod par devant.

26.                        Tu feras encore deux anneaux d’or que tu placeras aux deux extrémités du pectoral, sur le bord intérieur appliqué contre l’éphod.

27.                        Tu feras deux (autres) anneaux d’or que tu mettras au bas des deux épaulettes de l’éphod, par devant, près de la jointure, au-dessus de la ceinture de l’éphod;

28.                        On fixera le pectoral par ses anneaux aux anneaux de l’éphod avec un cordon violet, afin que le pectoral soit sur la ceinture de l’éphod et qu’il ne puisse pas se séparer de l’éphod.

29.                        Lorsqu’Aaron entrera dans le lieu-saint, il portera sur son coeur les noms des fils d’Israël, gravés sur le pectoral du jugement, comme un souvenir permanent devant Yéhoah.

30.                        Tu joindras au pectoral du jugement l’ourim et le toummim, et ils seront sur le coeur d’Aaron, lorsqu’il entrera devant Yéhoah. Ainsi Aaron portera en permanence sur son coeur le jugement des Israélites devant Yéhoah.

31.                        Tu feras la robe de l’éphod entièrement violette;

32.                        L’ouverture pour la tête sera au milieu, il y aura un ourlet tout autour de cette ouverture, d’ouvrage tissé, comme l’ouverture d’un vêtement de cuir tressé, afin que cela ne se déchire pas.

33.                        Tu feras sur ses pans des grenades violettes, pourpres et cramoisies tout autour et au milieu d’elles des clochettes d’or tout autour:

34.                        Une clochette d’or et une grenade, une clochette d’or et une grenade, sur tout le tour des pans de la robe.

35.                        Aaron s’en revêtira pour faire le service; le son s’entendra quand il entrera dans le lieu-saint devant Yéhoah et quand il en sortira; de la sorte il ne mourra pas.

36.                        Tu feras une lame d’or pur et tu y graveras, comme on grave un cachet: Sainteté à Yéhoah!

37.                        Tu la placeras avec un cordon violet sur le turban, par devant.

38.                        Elle sera sur le front d’Aaron; et Aaron portera les fautes relatives aux saintes offrandes que les Israélites consacreront; elle sera en permanence sur son front devant Yéhoah pour qu’il leur soit favorable.

39.                        Tu confectionneras la tunique de fin lin; tu feras un turban de fin lin et tu feras une écharpe en ouvrage de broderie.

40.                        Pour les fils d’Aaron, tu feras des tuniques, tu leur feras des écharpes et tu leur feras des tiares pour leur rang et leur dignité.

41.                        Tu en revêtiras ton frère Aaron et ses fils avec lui. Tu leur donneras l’onction, tu les investiras, tu les sanctifieras et ils exerceront pour moi le sacerdoce.

42.                        Fais-leur des caleçons de lin pour couvrir la nudité du corps; ils iront depuis les reins jusqu’aux cuisses.

43.                        Aaron et ses fils les porteront quand ils entreront dans la tente de la Rencontre ou quand ils s’approcheront de l’autel pour faire le service dans le lieu-saint; ainsi, ils ne porteront pas une faute et ne mourront pas. C’est une prescription perpétuelle pour Aaron et pour sa descendance après lui.

 

Si nous revenons maintenant au déroulé de la fête des expiations décrite en Lévitique 16, dès le verset 5, nous voyons que le Souverain Sacrificateur ne devait pas se contenter d’être lavé et habillé des vêtements sacrés, il devait aussi offrir des sacrifices pour ses péchés et ceux de sa famille:

 

5.     Il recevra de la communauté des Israélites deux boucs en sacrifice pour le péché et un bélier pour l’holocauste.

6.     Aaron offrira son taureau pour le péché et fera l’expiation pour lui et pour sa famille.

7.     Il prendra les deux boucs et les placera devant Yéhoah, à l’entrée de la tente de la Rencontre.

8.     Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour Yéhoah et un sort pour Azazel.

9.     Aaron offrira le bouc sur lequel est tombé le sort pour Yéhoah et en fera un sacrifice pour le péché.

10.                        Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant Yéhoah pour servir à l’expiation et pour être chassé dans le désert pour Azazel.

11.                        Aaron offrira aussi son taureau pour le péché et fera l’expiation pour lui et pour sa famille. Il égorgera son taureau pour le péché.

12.                        Il prendra un brasier plein de charbons ardents ôtés de dessus de l’autel devant Yéhoah et deux pleines poignées de parfum aromatique en poudre; il portera cela au-delà du voile;

13.                        Il mettra le parfum sur le feu devant Yéhoah afin que la nuée du parfum couvre le propitiatoire qui est sur le témoignage et il ne mourra pas.

14.                        Il prendra du sang du taureau et fera l’aspersion avec son doigt sur le devant du propitiatoire vers l’est; il fera sept fois avec son doigt l’aspersion du sang devant le propitiatoire.

15.                        Il égorgera le bouc pour le péché du peuple et il en portera le sang au-delà du voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau, il en fera l’aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire.

16.                        C’est ainsi qu’il fera l’expiation pour le sanctuaire à cause de l’impureté des Israélites, de leurs crimes et de tous leurs péchés. Il fera de même pour la tente de la Rencontre qui demeure avec eux au milieu de leur impureté.

17.                        Il n’y aura personne dans la tente de la Rencontre lorsqu’il entrera pour faire l’expiation pour lui et pour sa famille, et pour toute l’assemblée d’Israël.

18.                        Il sortira vers l’autel qui est devant Yéhoah et il fera l’expiation pour l’autel; il prendra du sang du taureau et du sang du bouc, et il en mettra tout autour sur les cornes de l’autel.

19.                        Il fera sept fois avec son doigt l’aspersion du sang sur l’autel; il le purifiera et le sanctifiera à cause des impuretés des Israélites.

 

Examinons le symbolisme de tous ces événements pour en comprendre toute la portée. Car cette fête comme toutes les autres fêtes de Yéhoah est une ombre des choses à venir comme nous pouvons le lire en Colossiens 2:16-17:

 

16.                        Ainsi donc, que personne ne vous juge à propos de ce que vous mangez et buvez ou pour une question de fête, de nouvelle lune ou de sabbats:

17.                        Tout cela est l’ombre des choses à venir, mais la réalité est celle du Christ.

 

Observons au passage que pour qu’un objet fasse de l’ombre, il faut qu’il soit lui-même exposé à la lumière! Les fêtes sont donc l’ombre de ce qui est dans le royaume d’Elohim.

En fait, cette fête à elle seule nous offre un panorama de l’évangile et nous résume toute l’histoire des hommes depuis son premier péché jusqu’à la venue de notre Sauveur, en passant par la Pâque.

En effet, nous avons d’une part le camp d’Israël avec tous ses péchés sans cesse répétés comme nous le confirme Paul lorsqu’il explique pourquoi cette cérémonie de la fête des expiations est répétée sans arrêt, en Hébreux 10:1-18

 

1.     La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir et non pas l’exacte représentation des réalités; c’est pourquoi elle ne peut jamais, par les sacrifices toujours identiques qu’on présente perpétuellement chaque année, amener à la perfection ceux qui s’approchent ainsi d’ Elohim.

2.     Sinon, n’aurait-on pas cessé d’en présenter, puisque ceux qui rendent ce culte auraient été purifiés une fois pour toutes et n’auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés?

3.     Mais par ces sacrifices, on rappelle chaque année le souvenir des péchés.

4.     Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

5.     C’est pourquoi, en entrant dans le monde, il dit: Tu n’as voulu ni sacrifice, ni offrande; mais tu m’as formé un corps.

6.     Tu n’as agréé ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché.

7.     Alors j’ai dit: Voici, je viens, - Dans le rouleau du livre, il est écrit à mon sujet - Pour faire, ô Elohim, ta volonté.

8.     Il dit d’abord: Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices, ni offrandes, ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché qui cependant sont offerts selon la loi.

9.     Puis, il dit: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il abolit donc le premier culte pour en établir un second.

10.                        Et c’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

11.                        Tout sacrificateur se tient à son poste chaque jour pour faire son service et offrir souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés.

12.                        Mais lui, après avoir présenté un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite d’ Elohim,

13.                        Et il attend désormais que ses ennemis deviennent son marchepied.

14.                        Car par une seule offrande, il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés.

15.                        C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste également. Car après avoir dit:

16.                        Voici l’alliance que je traiterai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur coeur et je les écrirai dans leur intelligence.

17.                        Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités.

18.                        Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.

 

Puis, en face d’Israël, nous avons les deux boucs:

Le bouc sacrifié est donc le symbole du Christ sacrifié et resté véritablement trois jours et trois nuits dans le ventre de la terre.

Mais le symbolisme prophétique, l’ombre des choses à venir se prolonge avec le souverain sacrificateur qui se rend au-delà du voile pour présenter le sang du bouc dans le Saint des Saints. En fait dès ce moment, le souverain sacrificateur symbolise le Christ ressuscité qui cette fois, au premier jour de la semaine, va se rendre au-devant de son Père Spirituel non sans avoir traversé le voile de son corps. Il se rend chez son Père complètement purifié, en ce premier jour de semaine dans les sept jours des pains sans levain.

Lisons à ce sujet Hébreux 9: 1-26:

 

1.     La première alliance avait, elle-aussi, ses ordonnances relatives au culte et son sanctuaire terrestre.

2.     En effet, un tabernacle avait été installé; dans la première partie, appelée le lieu saint, se trouvaient le chandelier, la table et les pains de proposition.

3.     Puis derrière le second voile, se trouvait la partie appelée Saint des saints.

4.     Elle contenait un brûle-parfum en or et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or, dans laquelle il y avait une urne d’or contenant la manne, ainsi que le bâton d’Aaron qui avait fleuri, et les tables de l’alliance.

5.     Au-dessus de l’arche se tenaient les chérubins de gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Il n’y a pas lieu d’en parler maintenant en détail.

6.     Tout cela ainsi disposé, les sacrificateurs entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle, lorsqu’ils accomplissent les cérémonies du culte.

7.     Mais dans la seconde, seul le souverain sacrificateur pénètre, une fois par an, non sans y présenter du sang pour lui-même et pour les fautes du peuple.

8.     Le Saint-Esprit montrait par-là que l’accès du Saint des saints n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait.

9.     C’est une figure pour le temps présent; elle signifie que les dons et sacrifices présentés ne peuvent mener à la perfection, sous le rapport de la conscience, celui qui rend ce culte.

10.                        Ce sont là des ordonnances charnelles, relatives seulement à des aliments, des boissons et diverses ablutions, et imposés jusqu’à un temps de réforme.

11.                        Mais Christ est venu comme souverain-sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n’est pas construit par la main de l’homme, c’est à dire qui n’est pas de cette création;

12.                        Et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il a obtenu une rédemption éternelle.

13.                        Car si le sang des boucs et des taureaux, et la cendre d’une génisse qu’on répand sur ceux qui sont souillés, les sanctifient de manière à purifier la chair,

14.                        Combien plus le sang du Christ - qui par l’Esprit éternel s’est offert lui-même sans tâche à Elohim - purifiera-t-il notre conscience des oeuvres mortes, pour que nous servions l’ Elohim vivant!

15.                        Voilà pourquoi il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin qu’une mort ayant eu lieu pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui sont appelés reçoivent la promesse de l’héritage éternel.

16.                        Car là où il y a testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.

17.                        Un testament, en effet, n’entre en vigueur qu’après le décès, puisqu’il n’a pas de validité tant que le testateur est en vie.

18.                        C’est pourquoi la première alliance elle-même n’a pas été inaugurée sans sang.

19.                        En effet, Moïse, après avoir énoncé pour tout le peuple chaque commandement selon la loi, prit le sang des veaux et des boucs avec de l’eau, de la laine écarlate et de l’hysope, et aspergea le livre lui-même et tout le peuple, en disant:

20.                        Ceci est le sang de l’alliance qu’ Elohim a ordonnée pour vous.

21.                        Et de la même manière, il aspergea de sang le tabernacle et tous les objets du culte.

22.                        Selon la loi, presque tout est purifié avec du sang; et sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon.

23.                        Il était donc nécessaire que, d’une part, les représentations des réalités célestes soient purifiées de la sorte et que d’autre part les réalités célestes elles-mêmes le soient par de meilleurs sacrifices.

24.                        Car le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait par la main de l’homme, imitation du véritable, mais dans le ciel même, afin de se présenter maintenant pour nous devant la face d’Elohim.

25.                        Il n’y est pas entré afin de s’offrir plusieurs fois, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger;

26.                        Car alors, le Christ aurait dû souffrir plusieurs fois depuis la fondation du monde. Mais maintenant à la fin des siècles, il est apparu une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice.

 

Le Christ étant pur, en cette aube du premier jour de la semaine, ne peut pas être touché par quelque être humain que ce soit, car tout être humain étant un pécheur est de ce fait souillé et souillerait tout ce qu’il touche. C’est ce qui explique la raison du dialogue entre le Christ et Marie en Jean 20: 1 et 17-18:

 

1 Le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine se rendit au tombeau dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était enlevée du tombeau. ….

17 Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va vers mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Elohim et votre Elohim.

18 Marie-Madeleine vint annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur et qu’il lui avait dit ces choses.

 

Noter la similitude entre ce qui est arrivé à Jésus et ce qui est arrivé à Joseph, le fils de Jacob, qui fut envoyé dans le monde du péché symbolisé alors par l’Egypte pour sauver à l’avance sa famille. Joseph y est envoyé dans la peau d’un esclave alors qu’il est au départ un homme libre. Il ne s’est pas rebellé et a agi partout en bon serviteur zélé.

 

La suite de la cérémonie se poursuit avec le rejet dans le désert du bouc dédié à Azazel. Cet événement symbolise le rejet futur de Satan dans l’abîme (Apocalypse 20: 1-3):

 

1.     Puis je vis descendre du ciel un ange qui tenait la clef de l’abîme et une grande chaîne à la main.

2.     Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.

3.     Il le jeta dans l’abîme, qu’il ferma et scella au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

 

En ce jour de la fête des expiations, jour particulièrement exceptionnel car Yéhoah se laisse approcher par un homme, il nous est demandé d’humilier nos âmes du soir du 9e jour au soir suivant. Humilier son âme, à savoir sa vie revient notamment à jeûner comme nous l’écrit David dans le psaume 35: 11-14:

 

11.                        De faux témoins se lèvent: ils m’interrogent sur ce que je ne connais pas.

12.                        Ils me rendent le mal pour le bien: mon âme est restée seule.

13.                        Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, j’humiliais mon âme par le jeûne, ma prière revenait sans cesse.

14.                        Comme pour un ami, pour un frère, je me trainais lentement; comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse.

 

Cette attitude humiliée est de celles qui plaisent à notre Seigneur et elle est l’attribut de ceux qui L’aiment au risque de leur vie, comme Daniel nous le montre en Daniel 9: 1-19:

 

1.     La première année de Darius, fils d’Assuérus, de la race des Mèdes, lequel était devenu roi du royaume des Chadéens,

2.     La première année de son règne, moi, Daniel, je compris par les livres qu’il devait s’accomplir 70 ans pour les ruines de Jérusalem, d’après le nombre des années dont Yéhoah avait parlé au prophète Jérémie.

3.     Je tournai ma face vers le Seigneur Elohim, afin de recourir à la prière et aux supplications, par le jeûne, le sac et la cendre.

4.     Je priai Yéhoah, mon Elohim et lui fis cette confession: Ah! Seigneur, Elohim Grand et Redoutable, toi qui gardes ton alliance et ta bienveillance envers ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements!

5.     Nous avons péché, nous avons commis des fautes, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances.

6.     Nous n’avons pas écouté tes serviteurs, les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos princes, à nos pères et à tout le peuple du pays.

7.     A toi, Seigneur, la justice, et à nous la honte, comme en ce jour, aux hommes de Juda, aux habitants de Jérusalem et à tout Israël, à ceux qui sont près et à ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés à cause de toutes les infidélités dont ils se sont rendus coupables envers toi.

8.     Yéhoah, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos princes et à nos pères, parce que nous avons péché contre toi.

9.     Auprès du Seigneur, Elohim, la compassion et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui.

10.                        Nous n’avons pas écouté la voix de Yéhoah, notre Elohim, pour suivre ses lois qu’Il avait mises devant nous par l’intermédiaire de ses serviteurs les prophètes.

11.                        Tout Israël a transgressé ta loi et s’est écarté sans écouter ta voix. Alors se sont répandus sur nous les imprécations et les serments qui sont écrits dans la loi de Moïse, serviteur d’Elohim, parce que nous avons péché contre Elohim.

12.                        Il a accompli la parole qu’il avait prononcée contre nous et contre nos chefs qui nous ont gouvernés, en faisant venir sur nous un grand malheur, et il n’en est jamais arrivé sous tous les cieux de semblable à celui qui est arrivé à Jérusalem.

13.                        Comme cela est écrit dans la loi de Moïse, tout ce malheur est venu sur nous; et nous n’avons pas imploré Yéhoah, notre Elohim, nous ne nous sommes pas détournés de nos fautes, nous n’avons pas discerné ta vérité.

14.                        Yéhoah a veillé pour que ce malheur vienne sur nous; car Yéhoah, notre Elohim, est juste dans toutes les oeuvres qu’il a faites, mais nous n’avons pas écouté sa voix.

15.                        Et maintenant, Seigneur, notre Elohim, toi qui as fait sortir ton peuple du pays d’Egypte par ta main puissante et qui t’es fait une renommée comme elle l’est aujourd’hui, nous avons péché, nous avons été coupables.

16.                        Seigneur, selon tous tes actes de justice, que ta colère et ta fureur se détournent de ta ville de Jérusalem, de ta montagne sainte; car à cause de nos péchés et des fautes de nos pères, Jérusalem et ton peuple sont dans le déshonneur pour tous ceux qui nous entourent.

17.                        Maintenant donc, ô notre Elohim, écoute la prière et les supplications de ton serviteur et, pour l’amour du Seigneur, fais briller ta face sur ton sanctuaire dévasté!

18.                        Elohim, prête l’oreille et écoute! Ouvre les yeux et regarde nos ruines et la ville sur laquelle ton nom est invoqué! Car ce n’est pas à cause de nos oeuvres de justice que nous te présentons nos supplications, c’est à cause de tes grandes compassions.

19.                        Seigneur, écoute! Seigneur, pardonne! Seigneur, sois attentif! Agis et ne tarde pas, par amour pour toi, ô Elohim! Car ton nom est invoqué sur ta ville et sur ton peuple.

 

Alors, après avoir lu ceci, sans perdre la joie dans notre coeur, une joie qui est celle des enfants de notre Créateur, venons ici à Jérusalem le 10e jour du septième mois avec cette attitude de regret pour les péchés que nous avons commis, non pas seulement les nôtres mais aussi ceux de notre corps qu’est l’Eglise.

Il faut que nous soyons en position de demander pardon à notre Seigneur: C’EST ABSOLUMENT NECESSAIRE!

Notre Seigneur n’agira en notre faveur que si nous le lui demandons:

7.     Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira.

8.     Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvrira à celui qui frappe.

9.     Quel homme parmi vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain?

10.                        Ou s’il demande du poisson, lui donnera-t-il un serpent?

11.                        Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-il de bonnes à ceux qui les lui demandent. (Matthieu 7: 7-11)

 

Mais attention aussi que quand Yéhoah agit, souvent notre rôle doit se cantonner à celui de spectateurs, c’est le cas lors de la fête des expiations.

En effet, en ce dixième jour du septième mois,

L’EXPIATION EST FAITE POUR NOUS!

C’est une chose d’ailleurs remarquable qu’en ce jour, nous ne devons et ne pouvons rien faire.

Et nous avons lu en Lévitique 16 tout ce qui est fait pour nous en ce jour par le Souverain Sacrificateur.

Nous allons reprendre en détail et voir toute la richesse du message que notre Seigneur nous transmet.

Dans les deux premiers versets, Yéhoah prévient du danger mortel encouru si on est en sa présence dans le Saint des saints. En effet, en fonction des circonstances, Yéhoah peut y apparaître. Mais une telle apparition de Yéhoah dans toute sa gloire met en jeu une puissance extraordinaire comme le montre la lecture d’Exode 33: 18-23:

 

18.                        Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire!

19.                        (Yéhoah) répondit: Je ferai passer devant ta face toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom de Yéhoah; je fais grâce à qui je fais grâce et j’ai compassion de qui j’ai compassion.

20.                        Il ajouta: Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre.

21.                        Yéhoah dit: Voici un endroit près de moi; tu te tiendras sur le rocher.

22.                        Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que j’aie passé.

23.                        Puis je retirerai ma main et tu me verras par derrière, mais ma face ne pourra pas être vue.

 

Compte tenu qu’en certaines autres circonstances, Moïse et Yéhoah ont parlé face à face, il faut en déduire que cela a eu lieu quand Yéhoah n’était pas dans toute sa gloire contrairement à ce qui est écrit avec insistance ici aux versets 18 et 22. D’ailleurs en lisant le chapitre 34 de l’Exode au complet, on se rend mieux compte des effets spectaculaires de la présence d'Yéhoah sur Moïse; ces effets ont lieu bien que Moïse ne l’ait pas vu face à face:

 

1.     Yéhoah dit à Moïse: Taille deux tables de pierre comme les premières, et j’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.

2.     Sois prêt de bon matin; tu monteras dès le matin sur le mont Sinaï; tu te tiendras là devant moi, sur le sommet de la montagne.

3.     Que personne ne monte avec toi et qu’on ne voie personne sur toute la montagne; et même, que ni petit ni gros bétail ne paisse aux environs de cette montagne.

4.     Moïse tailla deux tables de pierre comme les premières. Moïse se leva de bon matin et monta sur le mont Sinaï, comme Yéhoah le lui avait commandé, et il prit à la main les deux tables de pierre.

5.     Yéhoah descendit dans la nuée, se tint là auprès de lui et proclama le nom d'Yéhoah.

6.     Yéhoah passa devant de lui en proclamant: Yéhoah, Yéhoah, Elohim compatissant et qui fait grâce, lent à la colère, riche en bienveillance et en fidélité,

7.     Qui conserve sa bienveillance jusqu’à mille générations, qui pardonne la faute, le crime et le péché, mais qui ne tient pas le coupable pour innocent, et qui punit la faute des pères sur les fils et sur les petits-fils jusqu’à la troisième et à la quatrième générations!

8.     Moïse s’empressa de s’incliner à terre et de se prosterner.

9.     Il dit: Seigneur, si j’ai obtenu ta faveur, que le Seigneur marche au milieu de nous, car c’est un peuple à la nuque raide; tu pardonneras notre faute et notre péché, et tu nous prendras pour héritage.

10.                        Yéhoah dit: Voici que je conclus moi-même une alliance. Je ferai en présence de tout ton peuple des miracles tels qu’il n’y en a jamais eu sur toute la terre et dans toutes les nations; tout le peuple au sein duquel tu te trouves verra l’oeuvre de Yéhoah, cette oeuvre redoutable que j’accomplirai avec toi.

11.                        Prends garde à ce que moi, je t’ordonne aujourd’hui. Je chasserai devant toi les Amoréens, les Cananéens, les Hittites, les Phéréziens, les Héviens et les Yébousiens.

12.                        Garde-toi de conclure une alliance avec les habitants du pays où tu dois entrer, de peur qu’ils ne deviennent un piège au milieu de toi.

13.                        En effet, vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs stèles et vous couperez leurs poteaux d’Achéra.

14.                        Tu ne te prosterneras pas devant un autre dieu; car Yéhoah porte le nom de jaloux, il est un Elohim jaloux.

15.                        Ne conclus pas d’alliance avec les habitants du pays, de peur que, se prostituant à leurs dieux et leur offrant des sacrifices, ils ne t’invitent, et que tu n’en manges;

16.                        De peur que tu ne prennes de leurs filles pour tes fils, et que celles-ci, se prostituant à leurs dieux, n’entrainent tes fils à se prostituer à leurs dieux.

17.                        Tu ne te feras pas de dieu en métal fondu.

18.                        Tu observeras la fête des pains sans levain, pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t’en ai donné l’ordre, car c’est dans le mois des épis que tu es sorti d’Egypte.

19.                        Tout aîné m’appartient, de même que tout mâle, né le premier dans ton cheptel, veau ainsi qu’agneau.

20.                        Tu rachèteras avec un agneau l’ânon né le premier; si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras tout premier-né de tes fils; et l’on ne se présentera pas les mains vides devant ma face.

21.                        Tu travailleras six jours et tu respecteras le sabbat le septième jour; tu respecteras le sabbat même au temps des labours et de la moisson.

22.                        Tu célébreras la fête des semaines, des prémices de la moisson du froment ainsi que la fête de la récolte, à la fin de l’année.

23.                        Trois fois par an, tous tes hommes se présenteront devant le Seigneur, Yéhoah, l’Elohim d’Israël.

24.                        Car je déposséderai les nations devant toi et j’élargirai tes frontières; personne ne convoitera ton pays pendant que tu monteras pour te présenter devant Yéhoah, ton Elohim, trois fois par an.

25.                        Tu n’immoleras pas mon sacrifice sanglant avec du pain levé; et le sacrifice de la fête de la Pâque ne passera pas la nuit jusqu’au matin.

26.                        Tu apporteras à la maison de Yéhoah, ton Elohim, les prémices des premiers fruits de ton sol.Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

27.                        Yéhoah dit à Moïse: Ecris ces paroles; car c’est conformément à elles que je conclus une alliance avec toi et avec Israël.

28.                        Moïse fut donc là avec Yéhoah quarante jours et quarante nuits. Il ne manga pas de pain et ne but pas d’eau. Yéhoah écrivit sur les tables les paroles de l’alliance, les dix paroles.

29.                        Moïse descendit du mont Sinaï: les deux tables du Témoignage étaient dans la main de Moïse, lorsqu’il descendait de la montagne; Moïse ne savait pas que la peau de son visage rayonnait à la suite de son entretien avec Yéhoah .

30.                        Aaron et tous les Israélites regardèrent Moïse, et voici que la peau de son visage rayonnait; et ils craignaient de s’approcher de lui.

31.                        Moïse les appela: Aaron et tous les chefs de la communauté vinrent auprès de lui et Moïse s’entretint avec eux.

32.                        Après cela tous les Israélites s’approchèrent, et il leur transmit tous les commandements que Yéhoah lui avait donnés sur le mont Sinaï.

33.                        Lorsque Moïse eut achevé de leur parler, il mit un voile sur son visage.

34.                        Quand Moïse entrait devant Yéhoah pour lui parler et jusqu’à ce qu’il sorte, il écartait le voile; et quand il sortait, il disait aux Israélites ce qui lui avait été commandé.

35.                        Les Israélites regardaient le visage de Moïse et la peau du visage de Moïse rayonnait; et Moïse remettait le voile sur son visage jusqu’au moment où il rentrait pour parler avec Yéhoah.

 

Ces lectures nous font mieux comprendre la puissance qui accompagne la gloire de notre Créateur et les effets qu’elle a sur ceux dont Il s’approche; ainsi le visage de Moïse rayonne et effraye son entourage après sa rencontre exceptionnelle avec son Seigneur. Voilà pourquoi Yéhoah veille à ce que l’on ne voit pas face à face quand il est dans sa gloire!

 

Revenons maintenant à la suite du déroulement de la fête des expiations, celle que le peuple Juif appelle “iom kipour”, et lisons les versets 3 et 4 de Lévitique 16:

 

3.     Voici de quelle manière Aaron entrera dans le sanctuaire: avec un jeune taureau comme sacrifice pour le péché et un bélier pour l’holocauste.

4.     Il se revêtira d’une tunique sacrée en lin et portera sur son corps des caleçons de lin; il se ceindra d’une écharpe de lin et se couvrira la tête d’un turban de lin: ce sont les vêtements sacrés dont il se revêtira après avoir lavé son corps dans l’eau.

 

Yéhoah, il faut le rappeler, insiste sur la propreté du Souverain Sacrificateur qui entre en sa présence: le Souverain Sacrificateur va se laver dans l’eau et il mettra les vêtements sacrés. Alors seulement, il pourra se présenter devant Yéhoah.

Yéhoah a d’ailleurs prévu pour ces ablutions la cuve d’airain décrite en

Exode 30: 17-21:

 

17.                        Yéhoah parla à Moïse et dit:

18.                        Tu feras une cuve de bronze, avec sa base de bronze, pour les ablutions: tu la mettras entre la Tente de la Rencontre et l’autel; tu y mettras de l’eau

19.                        Avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.

20.                        Lorsqu’ils entreront dans la Tente de la Rencontre, ils se laveront avec cette eau, afin qu’ils ne meurent pas; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service et pour brûler des sacrifices consumés par le feu pour Yéhoah,

21.                        Ils se laveront les mains et les pieds afin qu’ils ne meurent pas. Ce sera une prescription perpétuelle pour lui et pour sa descendance dans chaque génération.

 

Une fois lavé, le Souverain Sacrificateur va revêtir les vêtements les plus prestigieux qu’il est permis à un homme de porter sur la terre. Nous en avons lu la description détaillée plus haut.

Mais avec la venue du Messie, qui occupe depuis près de deux mille ans le poste de Souverain Sacrificateur, un grand changement a été rendu possible: Puisque notre Souverain Sacrificateur est parfait, il serait inutile d’offrir des sacrifices pour le péché!

De plus, le Messie siège en permanence à la droite de son Père et il a donc un accès continuel au trône du Créateur Suprême.

C’est d’ailleurs le moment de rappeler que le Sanctuaire, dont nous avons lu la brève description faite par Paul en Hébreux 9, ce sanctuaire dans lequel vit notre Seigneur est celui-là même qui a servi de modèle pour le Tabernacle construit par Moïse.

Observons encore un élément très important de cette fête commémorative: Le souverain sacrificateur se trouve tout à fait seul pendant la plus grande partie de cette cérémonie. Cette solitude a quelque chose de particulièrement impressionnant si l’on se représente la grandeur du Tabernacle. Cette solitude face à la présence d'Yéhoah est terrifiante et inspire d’autant plus le respect.

Jésus Christ, notre Seigneur, n’a pas fait exception à cette règle: Lorsqu’il s’est offert lui-même, il s’est également retrouvé complètement seul face à celui qui entretemps est devenu son Père; lisons cela en Matthieu 26: 55-56:

 

55.                        A ce moment, Jésus dit à la foule: Vous êtes venus comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. J’étais tous les jours assis dans le temple, j’enseignais et vous ne vous êtes pas saisis de moi.

56.                        Mais tout cela est arrivé afin que les écrits des prophètes soient accomplis. Alors tous les disciples l’abandonnèrent et prirent la fuite.

 

Pendant tout le temps de la cérémonie, le peuple est à l’extérieur du Tabernacle et il attend dans l’ignorance de ce qui se passe précisément dans le Sanctuaire de notre Créateur. Cette période de temps est utilisée par le peuple pour méditer et confier ses péchés qui vont bientôt être rendu à leur initiateur, Satan.

Ce repentir des hommes se fera parfois de manière spectaculaire comme ce sera bientôt le cas pour le peuple Juif, selon la description que nous en fait Zacharie 12: 1-10:

 

1.     Menace, parole d'Yéhoah sur Israël. Oracle d'Yéhoah, qui a étendu les cieux et fondé la terre, et qui a formé l’esprit de l’homme au-dedans de lui:

2.     Voici que moi-même je fais de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour. Quant à Juda, ce sera pendant le siège de Jérusalem.

3.     En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre lourde à soulever pour tous les peuples; tous ceux qui la soulèveront seront gravement meurtris; et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle.

4.     En ce jour-là, Oracle d'Yéhoah, je frapperai d’affolement tous les chevaux et de délire ceux qui les montent; mais j’aurai les yeux ouverts sur la Maison de Juda et je frapperai d’aveuglement tous les chevaux des peuples.

5.     Les chefs de Juda diront en leur coeur: les habitants de Jérusalem sont notre force, par Yéhoah des armées, leur Elohim.

6.     En ce jour là, je ferai des chefs de Juda comme un foyer ardent au milieu du bois, comme une torche enflammée dans une gerbe; ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, et Jérusalem demeurera encore à sa place, à Jérusalem.

7.     Yéhoah sauvera d’abord les tentes de Juda, afin que la splendeur de la maison de David, la splendeur de l’habitant de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda.

8.     En ce jour-là, Yéhoah protégera les habitants de Jérusalem; s’il y en a un qui trébuche parmi eux, il sera en ce jour-là comme David; et la maison de Juda sera comme Elohim, comme l’ange d'Yéhoah devant eux.

9.     En ce jour-là, je chercherai à détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem.

10.                        Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont transpercé. Ils porteront son deuil comme on porte le deuil d’un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui, aussi amèrement que sur un premier-né.

 

C’est cette attitude là qu’aiment notre Seigneur et notre Créateur, une attitude d’amour et d’humilité.

Vient enfin le moment solennel au cours duquel les péchés sont chassés du camp où Yéhoah séjourne avec ceux qui sont prêts à devenir son peuple.

C’est ce moment que décrit Lévitique 16: 20-34:

 

20.                        Il achèvera de faire l’expiation pour le sanctuaire, pour la tente de la Rencontre et pour l’autel; puis il fera approcher le bouc vivant.

21.                        Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant et confessera sur lui toutes les fautes des Israélites et tous leurs crimes avec tous leurs péchés; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, par l’intermédiaire d’un homme disponible.

22.                        Le bouc emportera sur lui toutes leurs fautes dans une terre désolée; on chassera le bouc dans le désert.

23.                        Aaron entrera dans la tente de la rencontre, il quittera les vêtements de lin qu’il avait mis en entrant dans le sanctuaire et il les déposera là.

24.                        Il lavera son corps avec de l’eau dans un lieu saint et remettra ses vêtements. Puis il sortira, offrira son holocauste et l’holocauste du peuple; il fera l’expiation pour lui et pour le peuple.

25.                        Il brûlera sur l’autel la graisse de la victime pour le péché.

26.                        Celui qui aura chassé le bouc pour Azazel nettoiera ses vêtements et lavera son corps dans l’eau; après cela, il rentrera dans le camp.

27.                        On emportera hors du camp le taureau offert pour le péché et le bouc offert pour le péché dont on a porté le sang dans le sanctuaire pour faire l’expiation, et l’on consumera au feu leurs peaux, leur chair et leurs excréments.

28.                        Celui qui les consumera nettoiera ses vêtements et lavera son corps dans l’eau; après cela il rentrera dans le camp.

29.                        C’est ici pour vous une prescription perpétuelle; au septième mois, le dix du mois, vous humilirez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l’autochtone, ni l’immigrant qui réside au milieu de vous.

30.                        Car en ce jour on fera l’expiation pour vous afin de vous purifier: vous serez purifiés de tous vos péchés devant Yéhoah.

31.                        Ce sera pour vous un sabbat, un jour férié et vous humilierez vos âmes. C’est une prescription perpétuelle.

32.                        L’expiation sera faite par le sacrificateur qui a reçu l’onction et qui a été investi pour succéder à son père dans le sacerdoce. Il mettra des vêtements de lin, des vêtements sacrés;

33.                        Il fera l’expiation pour le sanctuaire de sainteté, il fera l’expiation pour la tente de la Rencontre et pour l’autel, et il fera l’expiation pour les sacrificateurs et pour tout le peuple de l’assemblée.

34.                        Ce sera pour vous une prescription perpétuelle, afin qu’une fois chaque année l’expiation de tous les péchés se fasse pour les Israélites. On fit ce qu'Yéhoah avait ordonné à Moïse.

 

Nous le rappelons, Paul nous a révélé que les fêtes sont une ombre de ce qui va venir, de ce qui va arriver. Ici par exemple, cette fête est la préfiguration, l’ombre, du sacrifice du Christ avec le sacrifice du bélier pour Yéhoah mais c’est aussi la préfiguration de sa résurrection et de sa venue en tant que Souverain Sacrificateur et Rois des rois avec l’apparition du Souverain Sacrificateur au sortir du Tabernacle vers la fin de la cérémonie. Le Souverain Sacrificateur sort comme le Christ purifié du péché et le peuple qui attend à l’extérieur du Tabernacle est lui aussi le symbole du peuple d’ Elohim qui attend en priant pour que son règne vienne.

Lisons cet événement vu par Paul dans son épitre aux Hébreux, chapitre 9: 27-28:

 

27.                        Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, - après quoi vient le jugement -,

28.                        De même aussi le Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois, sans péché, pour ceux qui l’attendent en vue de leur salut.

 

Ce Souverain Sacrificateur va remettre sur le bouc pour Azazel les péchés du peuple avant de le faire errer dans le désert tout comme le Christ Jésus le fera à la fin avec Satan. Cet événement est décrit en Apocalypse depuis le chapitre 19,verset 11:

 

11.                        Puis je vis le ciel ouvert, et voici un cheval blanc. Celui qui le monte s’appelle Fidèle et Véritable, il juge et combat avec justice.

12.                        Ses yeux sont une flamme de feu; sur sa tête plusieurs diadèmes; il porte un nom écrit que nul ne connait sinon lui,

13.                        Et il est vêtu d’un manteau trempé de sang. Son nom est la Parole d’Elohim.

14.                        Les armées qui sont dans les cieux le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues de fin lin blanc et pur.

15.                        De sa bouche sort une épée tranchante pour frapper les nations. Il les fera paître avec un sceptre de fer et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère d’Elohim le Tout Puissant.

16.                        Il a sur son manteau et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

17.                        Je vis un ange debout dans le soleil. Il cria d’une voix forte à tous les oiseaux qui volaient au milieu des cieux: Venez, rassemblez-vous pour le grand festin d’Elohim,

18.                        Afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.

19.                        Je vis la bête, les rois de la terre et leurs armées, rassemblés pour faire la guerre à celui qui monte le cheval et à son armée.

20.                        Et la bête fut prise, et avec elle, le faux prophète qui avait opéré devant elle les signes par lesquels il avait séduit ceux qui avaient reçu la marque de sa bête et qui se prosternaient devant son image. Tous deux furent jetés vivants dans l’étang de feu où brûle le soufre.

21.                        Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui montait le cheval, et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.

Chapitre 20.

1.     Puis je vis descendre du ciel un ange qui tenait la clef de l’abîme et une grande chaîne à la main.

2.     Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.

3.     Il le jeta dans l’abîme, qu’il ferma et scella au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

 

Lisons maintenant les encouragelments que Paul nous donne en Hébreux 10: 9-39:

 

9.     Puis, il dit: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il abolit donc le
premier culte pour en établir un second.

10.                        Et c’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

11.                        Tout sacrificateur se tient à son poste chaque jour pour faire son service et offrir souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés.

12.                        Mais lui, après avoir présenté un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite d’Elohim,

13.                        Et il attend désormais que ses ennemis deviennent son marchepied.

14.                        Car par une seule offrande, il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés.

15.                        C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste également. Car après avoir dit:

16.                        Voici l’alliance que je traiterai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur coeur et je les écrirai dans leur intelligence.

17.                        Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités.

18.                        Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.

19.                        Ainsi donc, frères, nous avons l’assurance d’un libre accès au sanctuaire par le sang de Jésus,

20.                        Accès que Jésus a dédicacé pour nous comme un chemin nouveau et vivant au travers du voile, c’est à dire de sa chair;

21.                        Et il est un Souverain Sacrificateur établi sur la maison d’Elohim.

22.                        Approchons-nous donc d’un coeur sincère, avec une foi pleine et entière, le coeur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure.

23.                        Confessons notre espérance sans fléchir, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

24.                        Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à l’amour et aux oeuvres bonnes.

25.                        N’abandonnons pas notre assemblée comme c’est la coutume de quelques-uns, mais exhortons-nous mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez le Jour s’approcher.

26.                        Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,

27.                        Mais une attente terrifiante du jugement et l’ardeur du feu prêt à dévorer les rebelles!

28.                        Si quelqu’un a violé la loi de Moïse, il est mis à mort sans pitié, sur la déposition de deux ou trois témoins.

29.                        Combien pire, ne pensez-vous pas, sera le châtiment mérité par celui qui aura foulé aux pieds le Fils d’Elohim, tenu pour profane le sang de l’alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce!

30.                        Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai. Et encore: Le Seigneur jugera son peuple!

31.                        Il est terrible de tomber dans les mains de l’Elohim vivant!

32.                        Mais souvenez-vous de ces premiers jours où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand et douloureux combat:

33.                        D’une part exposés en spectacle par les opprobres et les tribulations, d’autre part vous rendant solidaires de ceux qui subissaient ce traitement.

34.                        En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers et vous avez accepté avec joie qu’on vous arrache vos biens, sachant que vous aviez des possessions meilleures et permanentes.

35.                        N’abandonnez donc pas votre assurance qui comporte une grande récompense!

36.                        Vous avez en effet besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté d’Elohim, vous obteniez ce qui vous est promis.

37.                        Car encore un peu de temps - bien peu! Et celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas.

38.                        Et mon juste vivra par la foi. Mais s’il se retire, mon âme ne prends pas plaisir en lui.

39.                        Quant à nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui croient pour sauver leur âme.