Une Offre inouïe!

Un séjour gratuit dans le Palais le plus prestigieux de cette Création

 

Allez-vous saisir cette occasion unique qui vous tend les bras?

Peu nombreux sont ceux qui se rendent compte qu'ils ont le privilège de pouvoir vivre dès aujourd’hui dans un palais!

Il ne s'agit pas de n'importe quel palais, mais du palais le plus prestigieux qui soit dans l'univers entier:

 

LE TEMPLE D’ELOHIM, YEHOAH est son nom!

 

Si nous parvenions à prendre conscience de cette offre qui nous est faite, nous aurions une attitude bien différente, une attitude empreinte d’humilité pour méditer sur la valeur du privilège que nous avons d’avoir ainsi accès au Palais d’Elohim. Cette attitude nous pousserait aussi à enseigner à notre famille comment vivre dans ce cadre merveilleux qui nous est offert.

 

Paul savait cela et lisons comment il éveillait l'attention de Timothée à ce sujet:

 

          " Cette parole est certaine: si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une belle activité. Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, sensé, sociable, hospitalier, apte à l'enseignement, qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais conciliant, pacifique, désintéressé; qu'il dirige bien sa propre maison et qu'il tienne ses enfants dans la soumission, avec une parfaite dignité. Car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Eglise d’Elohim? Qu'il ne soit pas nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil, il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut aussi qu'il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans le discrédit et dans les pièges du diable.

          Les diacres pareillement doivent être respectables, éloignés de la duplicité, des excès de vin et des gains honteux; qu'ils conservent le mystère de la foi dans une conscience pure. Qu'on les mette d'abord à l'épreuve, et qu'ils exercent ensuite le diaconat, s'ils sont sans reproche. Que les femmes de même soient respectables, non médisantes, sobres, fidèles en toute chose. Les diacres doivent être maris d'une seule femme et bien diriger leurs enfants et leurs propres maisons. Car ceux qui ont bien exercé le diaconat s'acquièrent un rang honorable et une grande assurance dans la foi en Jésus Christ.

 

                Je t'écris ceci, avec l'espoir d'aller bientôt chez toi; mais si je tarde, tu sauras comment il faut se conduire dans la maison d’Elohim, qui est l'Eglise de l’Elohim vivant, la colonne et l'appui de la vérité."

(Timothée 3:1-15)

 

Si nous voulons aussi être des invités d’Elohim dans Son Palais, voilà notre exemple à suivre; les diacres, les évêques, Paul et surtout le Seigneur Jésus sont autant d'exemples pour garantir notre réussite.

Pour pouvoir vivre dans ce Palais d’Elohim, il faut que nous acceptions de nous soumettre aux règles que notre Père y a instaurées. Suivre ce code de conduite revient à être ce que la Bible a convenu d’appeler chrétien ou croyant.

 

Nous devons tout mettre en oeuvre pour remplir nos vies d'actions reflétant notre appartenance à la chrétienté et cela se réalisera quand nous vivrons de toute parole qui sort de la bouche d’Elohim!

 

          Si nous vivons effectivement ainsi, nous serons de véritables témoins d’Elohim dans le monde et notre entourage connaîtra par notre manière de vivre que nous appartenons à Sa maison. Mais notre appartenance au peuple d’Elohim représente beaucoup plus que cela!

 

 

Connaître la maison dans laquelle nous vivons.

 

 

Pour garder l'espoir de vivre dans le palais du Créateur, au milieu de Sa famille, il faut que nous devenions et demeurions des serviteurs et des fils utiles à ses yeux.

 

Pour pouvoir nous rendre utiles, une des premières choses à faire est d'acquérir une bonne connaissance de cette maison dans laquelle nous vivons, cette maison qui je vous le rappelle est le Temple ou Palais d’Elohim. Il faut aussi connaître le caractère du maître des lieux et savoir comment s'y adapter. Nous verrons dans une autre méditation qu'une bonne méthode pour y arriver est de mettre en son coeur les dix commandements de notre Créateur.

 

Mais commençons tout d'abord par visiter ce merveilleux Palais dont les portes s'ouvrent devant nous et suivons les traces de notre Seigneur Jésus Christ:

 

" C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, JESUS, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison. Car il a été jugé d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison elle-même…

Christ est fidèle dans toute la maison d’Elohim comme FILS sur sa maison; ET SA MAISON, C’EST NOUS…

(Hébreux 3: 1-3 et 6).

 

Pour mieux comprendre comment est cette maison, nous allons remonter dans le temps et examiner LE TABERNACLE qui en est une sorte de préfiguration.

Le Tabernacle fut construit sous la conduite de Moïse et il est brièvement décrit par Paul:

 

“La première alliance avait donc des ordonnances relatives au culte, et un sanctuaire terrestre. En effet, un tabernacle fut construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table et les pains de proposition. Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or.

Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. Au-dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire.

Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus. Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle; et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.

Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait.

C’EST UN SYMBOLE POUR LE TEMPS PRESENT;

 

Il signifie que les dons et sacrifices présentés ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte; ils étaient avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation.”

(Hébreux 9: 1-10).

 

Ce tabernacle décrit brièvement par Paul n’est pas le Temple mais il a toutefois été construit d’après LE MODELE QUE YEHOAH A MONTRE A MOÏSE.

 

Le tabernacle a aussi été fait à partir DE MATIERES TRES NOBLES.

 

De plus, tous les matériaux utilisés ONT ETE OFFERTS DE BON COEUR PAR L’ASSEMBLEE DE YEHOAH. Lisons cela en Exode 25: 1-9:

 

“Yéhoah parla à Moïse et dit: Parle aux enfants d’Israël. Qu’ils prélèvent une offrande pour moi. Vous prélèverez cette offrande de la part de tout homme au coeur généreux.

Voici l’offrande que vous prélèverez de leur part: de l’or, de l’argent et du bronze; des étoffes violettes, pourpres et cramoisies, du fin lin et du poil de chèvre; des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins; du bois d’acacia; de l’huile pour le candélabre, des aromates pour l’huile d’onction et pour le parfum aromatique; des pierres d’onyx et d’autres pierres pour la garniture de l’éphod et du pectoral.

Ils me feront un sanctuaire et je demeurerai au milieu d’eux.

Vous exécuterez tout selon le modèle du tabernacle et selon le modèle de tous ses ustensiles que je te montrerai.

 

Vous pourrez vérifier vous-mêmes que le peuple d’Israël offre trop par rapport à ce qui est nécessaire.


Il y a maintenant un autre point essentiel dont nous devons prendre conscience!

 

Le Tabernacle n’est pas construit suivant le goût et les idées des hommes d’Israël mais il l’est conformément au plan de Yéhoah!

 

Ceci nous est confirmé à la fin du livre de l’exode:

Moïse fit tout ce que Yéhoah lui avait ordonné.

Le premier mois de la seconde année, le premier du mois, le tabernacle fut dressé.

Moïse dressa le tabernacle; il en mit les socles, plaça les planches, mit les traverses et dressa les colonnes.

Il étendit la tente sur le tabernacle et plaça la couverture de la tente par-dessus, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il prit le Témoignage et le mit dans l’arche; il plaça les barres à l’arche et mit le propitiatoire au-dessus de l’arche.

Il apporta l’arche dans le tabernacle; il plaça le voile qui sert de rideau et il en couvrit l’arche du Témoignage, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il mit la table dans la tente de la Rencontre, au côté nord du tabernacle, en dehors du voile;

Il y disposa en ordre les pains, devant Yéhoah, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il plaça le chandelier dans la tente de la Rencontre, en face de la table, au côté sud du tabernacle; et il en arrangea les lampes, devant Yéhoah, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il plaça l’autel d’or dans la tente de la Rencontre, devant le voile, et il y fit brûler le parfum aromatique, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il plaça le rideau à l’entrée du tabernacle.

Il plaça l’autel des holocaustes à l’entrée du tabernacle, de la tente de la Rencontre, et il y offrit l’holocauste et l’offrande, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il plaça la cuve entre la tente de la Rencontre et l’autel et il y mit de l’eau pour les ablutions; Moïse, Aaron et ses fils s’y lavèrent les mains et les pieds; lorsqu’ils entraient dans la tente et qu’ils s’approchaient de l’autel, ils se lavaient, comme Yéhoah l’avait ordonné à Moïse.

Il dressa le parvis autour du tabernacle et de l’autel et mit le rideau à la porte du parvis. Ce fut ainsi que Moïse acheva l’ouvrage.”

(Exode 40: 16-33)

Sept fois il nous est dit que Moïse a agi comme Yéhoah lui avait ordonné. Et observons au passage que Moïse a pu ainsi achever TOUT l’ouvrage pour la deuxième fête de la Pâque du peuple d’Israël, car

IL ETAIT PRÊT.

 

Moïse a pris soin de connaître la maison de Elohim et il ne s’est pas lassé de garder cette connaissance puisque, comme nous avons lu plus haut, il est demeuré fidèle dans toute la maison de Elohim.

 

C’est donc dans ce tabernacle qu’a résidé la gloire de Yéhoah dès le début de la deuxième année du séjour d’Israël dans le désert. A cette occasion de la fête des pains sans levain, Yéhoah acceptait de revenir  DANS le camp d’Israël qu’il avait quitté depuis les événements du veau d’or. Yéhoah entretemps avait séjourné EN DEHORS du camp pour ne pas consummer les enfants d’Israël.

 

Ne peut-on pas rapprocher cela avec la déchirure du voile du temple de Jérusalem au moment de la mort de notre Sauveur, qui a également eu lieu au seuil de la fête des pains sans levain? Lisons à ce sujet les passages suivant dans le livre de la Nouvelle Alliance:

 

“Il était déjà la sixième heure environ, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Le soleil s’obscurcit et le voile du temple se déchira par le milieu. Jésus s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.”

(Luc 23: 44-46)

 

“Cette espérance, nous l’avons comme une ancre solide et ferme, pour notre âme; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme un précurseur, devenu souverain sacrificateur pour l’éternité, selon l’ordre de Melchisédek.”                                          (Hébreux: 6: 19-20)

 

Le tabernacle dont nous avons parlé jusqu’à présent n’a pas été un domicile fixe de Yéhoah. En effet, il a été déplacé pendant 39 ans dans le désert, puis on lui a fait traverser le Jourdain après quoi on lui a fait parcourir la Terre Sainte pendant environ quatre siècles.

 

LE TEMPLE DE JERUSALEM

 

Longtemps après la construction de ce tabernacle, David est oint roi sur tout Israël. Mais il ne reçoit pas l’autorisation de construire un TEMPLE pour Elohim.

Ce sera l’oeuvre de son fils Salomon. David met néanmoins tout en oeuvre pour préparer les matières premières nécessaires pour cette construction.

Là encore, comme pour le tabernacle, nous devons constater que toutes les matières premières devant intervenir dans la construction du temple viennent d’offrandes volontaires faites par des hommes au COEUR BIEN DISPOSE!

Vérifions-le ensemble en lisant le passage qui suit:

“Le roi David dit à toute l’assemblée: Mon fils Salomon, le seul qu’Elohim ait choisi, est jeune et délicat, et l’ouvrage est considérable, car cet édifice n’est pas pour un homme mais pour Yéhoah Elohim.

J’ai mis toutes mes forces à préparer pour la maison de mon Elohim de l’or pour ce qui doit être de l’or, de l’argent pour ce qui doit être de l’argent, du bronze pour ce qui doit être de bronze, du fer pour ce qui doit être de fer, et du bois pour ce qui doit être de bois, des pierres d’onyx et des pierres à enchâsser, des pierres brillantes et de diverses couleurs, toutes sortes de pierres précieuses et du marbre blanc en quantité.

De plus, dans mon attachement pour la maison d’Elohim, je donne à la maison de mon Elohim l’or et l’argent que je possède en propre, par-dessus tout ce que j’ai préparé pour le lieu-saint: trois mille talents d’or, d’or d’Ophir, et sept mille talents d’argent épuré, pour en revêtir les parois des bâtiments. Pour l’or de ce qui doit être d’or, et pour l’argent de ce qui doit être d’argent, ainsi que pour tous les travaux qu’exécuteront les ouvriers. Qui se porte volontaire aujourd’hui pour s’engager envers Yéhoah?

Les chefs de familles, les chefs de tribus d’Israël, les chefs de milliers et de centaines, et même les chefs de travaux du roi se portèrent volontaires. Ils donnèrent pour le service de la maison d’Elohim 5000 talents d’or, 10 000 dariques, 10 000 talents d’argent, 18 000 talents de bronze et 100 000 talents de fer. Ils remirent aussi entre les mains de Yehiel, le Guerchonite, ce qui se trouva comme pierres pour le trésor de la maison de Yéhoah. Le peuple se réjouit de leurs offrandes volontaires, car c’était avec un coeur sans partage qu’ils s’étaient portés volontaires pour Yéhoah; et le roi David en eut aussi une grande joie.

 

David bénit Yéhoah en présence de toute l’assemblée. David dit: Béni sois-tu, d’éternité en éternité, Yéhoah, Elohim de notre père Israël. A toi, Yéhoah, la grandeur, la puissance et la splendeur, l’éternité et l’éclat, car tout ce qui est au ciel et sur la terre est à toi, Yéhoah, ainsi que le règne, toi qui t’élèves souverainement au-dessus de tout! C’est de toi que viennent la richesse et la gloire, c’est toi qui domines sur tout, c’est dans ta main que sont la force et la puissance, et c’est ta main qui a le pouvoir de tout agrandir et de tout affermir.

Maintenant, notre Elohim, nous te célébrons et nous louons la splendeur de ton nom. Car qui suis-je et qui est mon peuple, que nous soyons capables de faire de pareilles offrandes volontaires? Tout vient de toi et c’est de ta main que vient ce que nous te donnons! Nous sommes devant toi des étrangers et des résidents temporaires, comme tous nos pères; nos jours sur la terre sont comme l’ombre et il n’y a point d’espérance. Yéhoah, notre Elohim, c’est de ta main que vient toute cette abondance de biens que nous avons préparée pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom. Tout t’appartient!

Je sais, ô mon Elohim, que tu sondes le coeur et que tu aimes la droiture; aussi je t’ai fait toutes ces offrandes volontaires dans la droiture de mon coeur et j’ai vu maintenant avec joie ton peuple qui se trouve ici t’offrir volontairement ses dons. Yéhoah, Elohim d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, nos pères, garde pour toujours dans le coeur de ton peuple ces dispositions de pensée et affermis son coeur en toi. Donne à mon fils Salomon un coeur sans partage pour qu’il garde tes commandements, tes préceptes et tes prescriptions, afin qu’il les mette tous en pratique et qu’il bâtisse l’édifice pour lequel j’ai fait des préparatifs.”                 (I Chroniques 29: 1-19)

 

David, en faisant cette prière à Elohim, sait pour sa part que tout ce que les hommes offrent à leur Créateur appartient à Elohim de toute façon!

 

Salomon, tout comme Moïse, ne va pas construire ce Temple selon ses conceptions et ses goûts: TOUT A ETE FAIT SUIVANT LES PLANS D’ELOHIM! Lisons pour nous en convaincre le verset 19 du chapitre 28 du premier livre des Chroniques:

 

C’est par un écrit de sa main, dit David, que Yéhoah m’a donné de comprendre tout cela, tout ce qu’il faut faire selon le modèle.

 

Nous venons de parler du premier Temple qui a été détruit par les armées de Babylone sous le règne du roi Nébucadnetsar. Il faudra attendre la chute de Babylone et l’avènement de Cyrus pour que soit donné l’ordre de reconstruire ce qui sera le second Temple. Encore cette fois-ci, vous pouvez vérifier vous-mêmes dans le livre d’Esdras que cela se fera encore AVEC DES DONS VOLONTAIRES FAITS DE BON COEUR PAR LE PEUPLE ET PAR CYRUS.

Ce Temple est reconstruit non pas d’après les plans de Cyrus mais d’après des instructions très précises que Yéhoah donne à Cyrus. Encore une fois, notre Créateur laisse chacun libre de participer à la construction de son oeuvre, Elohim n’impose rien.

Mais si nous décidons d’emboîter le pas, c’est pour agir selon sa volonté.

 

 

 

L’EGLISE D’ELOHIM

 

 

L’histoire nous apprend que ce deuxième Temple fut détruit à son tour par les armées Romaines en l’an 70 de notre ère.

Une question importante se pose donc:

 

Où est donc la Résidence de Yéhoah aujourd’hui?

 

Nous en arrivons donc à la Maison d’Elohim à notre époque! Il faut que nous la découvrions pour pouvoir honorer notre Créateur comme il le souhaite.

La Parole de notre Créateur va nous aider en nous éclairant sur notre sentier afin de ne pas nous égarer.

 

En effet, Jésus nous fait une promesse inouïe en Jean 14, au verset 23:

 

“Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons vers lui et nous ferons notre demeure chez lui.

 

Un peu plus avant dans le même chapitre, au verset 15, Jésus explique ce qu’il suffit de faire pour l’aimer:

 

Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.

 

La réponse est des plus claire, Elohim et son Fils ont élu leur résidence chez ceux-là qui aime le Christ! Tout cela a été rendu possible grâce au don du Saint-Esprit:

 

Ne savez-vous pas que vous êtes le Temple d’Elohim et que l’Esprit d’Elohim habite en vous?

(I Corinthiens 3:16)

 

Mais ce Temple dont nous parle Paul est toujours en construction et comme auparavant, cette construction se fait en respectant les mêmes règles de base énoncées par Yéhoah:

 

·        Nous devons nous offrir de bon coeur pour faire partie de cette construction:
“Ne livrez pas vos membres au péché, comme armes pour l’injustice; mais livrez-vous vous-mêmes à Elohim, comme des vivants revenus de la mort, et offrez à Elohim vos membres, comme armes pour la justice.”
                                                                                 (Romains 6:13)

·        La construction ne doit pas se faire selon nos idées particulières dont on trouve un avant-goût amer avec les élucubrations de plus de 1500 sectes chrétiennes. Bien au contraire, cette demeure doit se construire selon les plans précis d’Elohim exécutés par le Christ.
D’ailleurs ceci constitue une grande différence d’avec tout ce qui a existé auparavant: les constructeurs ne seront plus des hommes charnels seulement, le Fils d’Elohim en personne se chargera de mener cette construction à bien.

“Rejetez donc toute méchanceté et toute fraude, l’hypocrisie, l’envie et toute médisance; désirez comme des enfants nouveau-nés le lait non frelaté de la parole, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon.

Approchez-vous donc de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes mais choisie et précieuse devant Elohim, et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Elohim par Jésus-Christ.”                                     (I Pierre 2:1-5)

 

Malheureusement l’Eglise de Elohim s’est engraissée et son coeur s’est enflé au point d’oublier Yéhoah:

 

“Lorsque tu mangeras et te rassasieras, tu béniras Yéhoah, ton Elohim, pour le bon pays qu’il t’a donné. Garde-toi d’oublier Yéhoah, ton Elohim, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses prescriptions que je te donne aujourd’hui. Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons, lorsque ton gros et ton menu bétail se multiplieront, que l’argent et l’or se multiplieront pour toi et que tout ce qui est à toi se multipliera, pends garde, de peur que ton coeur ne s’élève et que tu n’oublies Yéhoah, ton Elohim, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.”                                                                          (Deutéronome 8:10-14)

 

L’Eglise d’Elohim n’a pas tenu compte de cet avertissement et elle a suivi le même chemin que ses ancêtres d’adoption, le chemin de l’apostasie. Les mêmes causes produisent les mêmes effets!

 

L’Eglise d’Elohim sera à son tour détruite tout comme les deux temples qui l’ont précédée!

 

Lisons cette prophétie écrite noire sur blanc dans le livre du prophète Daniel:

 

“Elle (ndlr: la petite corne) s’éleva jusqu’à l’armée des cieux, fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les piétina. Elle s’éleva jusqu’au Chef de l’armée, le sacrifice perpétuel lui fut retiré, et le lieu de son sanctuaire fut rejeté. L’armée fut livrée avec le sacrifice perpétuel, à cause du crime…..

Comprends, fils de l’homme, car la vision est pour le temps de la fin…..

A la fin de leur règne, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent et artificieux. Sa puissance s’affermira, mais non par sa propre force; il fera d’incroyables destructions, réussira dans ses entreprises et détruira les puissants et le peuple des saints (ndlr: alias une partie de l’armée des cieux ou l’Eglise avec ses péchés).”                      (Daniel 8: 10-24)

 

Paul nous avertit aussi implicitement de cette destruction et il confirme que le destructeur ira ensuite à sa fin:

 

“Si quelqu’un détruit le Temple d’Elohim, Elohim le détruira.”

(I Corinthiens 3:17)

 

Jésus-Christ, le constructeur exemplaire!

 

Jésus, notre Sauveur symbolisé par la gerbe d’orge agitée au lendemain du sabbat situé dans les sept jours des pains sans levain, au moment de la Pâque, est la tête constructrice de l’Eglise d’Elohim. En tant que tel, il est pour nous un exemple à suivre.

 

Tout d’abord, il s’est offert en sacrifice à Elohim de bon coeur:

“C’est ici mon commandement, aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de DONNER  SA VIE pour ses amis…

Père, l’heure est venue, glorifie ton fils afin que ton fils te glorifie!…”

(Jean 15: 12-13 et 17:1)

 

Ensuite, le Christ a agi non pas selon ses envies mais au contraire selon la volonté de Son Père:

 

“Père! Si tu voulais éloigner de moi cette coupe! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne.                                          (Luc 22:42)

 

 

 

 

La Nouvelle Jérusalem.

 

Malgré les apparences suite à ce que nous venons de lire, l’Eglise, tout comme le Christ, ne sera pas vaincue par la puissance de la mort.

Alors poursuivons l’histoire de l’Eglise en observant qu’il faut la rapprocher plus de celle du Tabernacle de Yéhoah que de celle des Temples qui se sont succédés. En effet, la caractéristique essentielle du Tabernacle a été sa mobilité à travers le désert et pendant les quelque 400 premières années de vie d’Israël sur la terre Promise.

 

Il en est de même de l’Eglise qui n’a pas non plus de lieu fixe puisqu’elle est composée principalement de voyageurs comme nous le confirme Pierre dans sa première épître:

 

“Bien-aimés, je vous exhorte, COMME ETRANGERS ET VOYAGEURS SUR LA TERRE, à vous abstenir de convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme.”            (I Pierre 2:11)

 

Vous pourrez vous convaincre davantage de ce caractère mobile et voyageur de l’Eglise en lisant le chapitre 11 de l’épître de Paul aux Hébreux.

Pour le moment, l’Eglise est dans le désert de l’humanité, à la manière d’Israël dans celui du Sinaï. Bientôt, elle aura le privilège d’entrer dans ce que le livre de la Révélation appelle le millénium (promis) et cette période sera utilisée pour purifier la terre entière tout comme les armées d’Israël auraient dû le faire en Terre Promise sous la conduite de Yéhoah depuis son Tabernacle.

Pendant le millénium, le peuple des croyants sera comme Abraham:

 

“Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Elohim est l’architecte.”                                                                       (Hébreux 11:10)

 

Le peuple des croyants attend La Nouvelle Jérusalem!

 

C’est la vraie demeure d’Elohim préfigurée par le Temple de Jérusalem sous le règne de Salomon. Il ne s’agit plus cette fois d’un lieu de résidence mais d’une demeure permanente.

 

La nouvelle Jérusalem est la dernière demeure dont nous parle la Bible, elle est le chef d’oeuvre qu’

 

ELOHIM CONSTRUIT LUI-MÊME ACTUELLEMENT!

 

Cette cité a été entièrement conçue par Elohim. Mais Elohim ne la fera pas descendre du ciel avant une purification complète de la terre, car Elohim ne peut pas se tenir en présence du péché. C’est pour cette raison que Pierre nous fait encore découvrir ce qui suit dans sa deuxième épitre:

 

“Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront et la terre, avec les oeuvres qu’elle renferme, sera consummée.

Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété DOIVENT ÊTRE SAINTES! Attendez et hâtez l’avènement du jour de Elohim, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront. Mais nous, nous attendons selon sa promesse de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera.  (II Pierre 3: 10-13)

 

Cette purification commencera pendant le règne du Christ et sera complétée à la venue du Tabernacle d’Elohim avec les hommes:

 

Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès d’ Elohim, la ville sainte,

 

 la nouvelle Jérusalem!

 

 prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux. J’entendis du trône une forte voix qui disait:

 

Voici le Tabernacle d’Elohim avec les hommes!

 

Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Elohim lui-même sera avec eux.

Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.”

(Apocalypse 21:1-4)

 

Et un peu plus loin, Jean nous écrit:

 

“Je n’y vis pas de temple, car le Seigneur Elohim Tout-Puissant est son Temple, ainsi que l’Agneau.                                                                 (Apocalypse 21:22)

 

Accompagnons Jean dans sa visite de cette ville prestigieuse et admirons sa beauté:

 

“Il me montra le fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Elohim et de l’Agneau…..

La nuit ne sera plus, et ils (ndlr: les serviteurs) n’auront besoin ni de la lumière d’une lampe, ni de la lumière du soleil parce que le Seigneur Elohim les éclairera. Et ils régnèrent aux siècles des siècles.” (Apocalypse 22:1 et 5)  

 

ET ATTENTION, CES PAROLES SONT VERITABLES!

(Apocalypse 22: 6)

Si comme l’arbre de vie, nous portons aussi les fruits de l’Esprit en permanence, si nous persévérons, alors deviendrons-nous peut-être les colonnes dans ce temple vivant de la nouvelle Jérusalem, ce qui revient à dire les colonnes d’Elohim lui-même!

 

“Du vainqueur, je (ndlr: Jésus) ferai une colonne dans le temple de mon Elohim et il n’en sortira plus. J’écrirai sur lui le nom de mon Elohim et celui de la ville de mon Elohim, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Elohim, ainsi que mon nom nouveau.”                  (Apocalypse 3:12)

 

Commencez-vous à découvrir le véritable caractère de notre Elohim? Il nous révèle ce qu’il est en train de préparer pour nous. Une préparation d’Elohim n’est en rien comparable avec quoi que ce soit que l’humanité ait pu vivre jusqu’à présent. Tout cela a été annoncé d’avance et est en quelque sorte prouvé.

 

Notre Grand Créateur ne nous attire pas vers l’inconnu; au contraire, Il nous guide vers une ville de lumière, une ville où Elohim sera la lumière.

 

Voulez-vous assister à l’aurore de cette ville de lumière? Si la réponse est oui, alors Elohim a mis en place pour vous un TEMOIGNAGE qui vous guidera tout au long du chemin.

Ce témoignage fait partie perpétuellement de la demeure d’Elohim!

Si vous gardez précieusement ce témoignage, vous serez une partie de la maison d’Elohim.

 

CE TEMOIGNAGE, CE SONT LES DIX COMMANDEMENTS!

 

Lisons ce qu’Esaïe prophétise au sujet de notre époque:

 

“Conserve ce témoignage (ndlr: c’est Yéhoah qui s’exprime), scelle cette révélation parmi mes disciples.

J’espère en Yéhoah qui cache sa face à la maison de Jacob; je place en lui ma confiance.

Me voici avec les enfants que Yéhoah m’a donnés, nous servons de signes et de présages en Israël de la part de Yéhoah des armées qui demeure sur la montagne de Sion.

Si l’on vous dit: consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, qui chuchotent et marmonnent.

Un peuple ne consultera-t-il pas son Elohim et s’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?

 

A LA LOI ET AU TEMOIGNAGE!

 

Si l’on ne parle pas ainsi, c’est qu’il n’y aura point d’aurore pour le peuple. Il traversera le pays accablé et affamé; et quand il aura faim, il arrivera qu’il s’irritera, maudira son roi et son Elohim, il se tournera vers le haut.

Puis il regardera vers la terre, et voici la détresse, l’obscurité et de sombres angoisses: il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.”

(Esaïe 8:17-22)

 

Le peuple de notre Créateur a recours à deux appuis qui sont:

 

LA LOI ET LE TEMOIGNAGE.

 

Recherchons dans la Bible la signification du témoignage qui nous intéresse plus particulièrement maintenant. Commençons par l’époque où Moïse reçoit de Yéhoah ls dix commandements écrits sur les deux tables de pierre. Moïse séjourne quarante jours sur le mont Sinaï et il y reçoit de nombreuses instructions de la part de Yéhoah, notamment celle que nous allons lire dans le livre de l’Exode au chapitre 25, au verset 16:

 

“Tu mettras dans l’arche le Témoignage que je te donnerai.”

 

Le Témoignage se trouve donc dans l’arche située elle-même dans le tabernacle. Pour en savoir plus au sujet de ce fameux Témoignage, reportons-nous au livre du Deutéronome:

 

“En ce temps-là, Yéhoah me dit: Taille deux tables de pierre comme les premières et monte vers moi sur la montagne; tu feras aussi une arche de bois.

J’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées, et tu les metrras dans l’arche.

Je fis une arche de bois d’acacia, je taillai deux tables de pierre comme les premières et je montai sur la montagne, les deux tables dans ma main.

Yéhoah écrivit sur les deux tables ce qui avait été écrit sur les premières, les dix paroles qu’il vous avait dites sur la montagne, du milieu du feu, le jour du rassemblement; et Yéhoah me les donna.

Je me retournai et je descendis de la montagne, je mis les tables dans l’arche que j’avais faite, et elles restèrent là, comme Yéhoah me l’avait ordonné.”

(Deutéronome 10: 1-5)

 

Le Témoignage consiste donc en les dix commandements écrits de la propre main de Yéhoah comme cela nous est confirmé en Exode 31: 18:

 

“Lorsque Yéhoah eut achevé de parler à Moïse sur le mont Sinaï, il lui donna les deux tables du Témoignage, tables de pierre écrites du doigt d’Elohim.”                      

 

Les dix commandements sont un fondement pour l’Eglise d’Elohim: Ce sont effet les seules paroles que Yéhoah a décidé de prononcer en personne du haut du mont Sinaï aux millions de gens sortis comme nous du pays du péché. Ces dix commandements, Yéhoah ne s’est pas contenté de les prononcer, il les a aussi écrits de son doigt en guise de Témoignage, autrement dit en tant que preuve de l’alliance qu’Il a traitée avec son peuple. D’ailleurs pour mieux saisir l’importance qu’Elohim attribue à l’écriture, nous vous invitons à lire notre autre article à ce sujet.

 

Mais comme on nous le laisse entendre plus haut, ces premières tables de pierre n’iront pas dans l’arche mais elles seront brisées par Moïse quand il verra son peuple se prosterner devant le veau d’or. Ces deux tables étaient l’oeuvre de Yéhoah et elles étaient écrites sur les deux faces, le recto et le verso (Exode 32: 15-16). Ceci illustre aussi la tendance de Elohim de ne pas gaspiller la place sur ces tables.

Ensuite, de nouvelles tables furent préparées et ce sont celles-là qui furent placées dans l’arche.

 

Il ne faut pas confondre les dix commandements avec la loi qui elle était conservée non pas dans l’arche, mais à côté:

 

“Lorsque Moïse eut achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi jusqu’à la fin, il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de Yéhoah: Prenez ce livre de la loi et mettez-le à côté de l’arche de l’alliance de Yéhoah, votre Elohim; il sera là comme témoin contre toi. Car je connais ton esprit de rebellion et la raideur de ta nuque. Si vous êtes rebelles contre Yéhoah pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort!”                                (Deutéronome 31: 24-27)

 

Voilà donc ce témoignage et cette loi vers lesquels devra se tourner le peuple d’Elohim.

Pour illustrer l’importance de la loi, nous allons lire ensemble les toutes dernières paroles de Moïse:

 

“Lorsque Moïse eut achevé de prononcer toutes ces paroles devant tout Israël, il leur dit:

Prenez à coeur toutes les paroles que je vous conjure aujourd’hui de commander à vos fils, afin qu’ils observent et mettent en pratique toutes les paroles de cette loi.

Car ce n’est pas pour vous une parole creuse;

 

C’EST VOTRE VIE ET C’EST PAR CETTE PAROLE QUE VOUS PROLONGEREZ VOS JOURS DANS LE TERRITOIRE DONT VOUS PRENDREZ POSSESSION, après avoir traversé le Jourdain.”

(Deutéronome 32: 45-47)

 

Cette loi, qui n’est pas à confondre avec le témoignage, a disparu plusieurs fois mais Yéhoah a toujours fait en sorte qu’on puisse la retrouver si du moins on avait la volonté de la rechercher avec amour et zèle. Ce fut notamment le cas avec le roi Josias et son peuple qui se rendirent compte de leur péché et se repentirent pour reprendre le chemin de la vie.

 

Où sont la Loi et le Témoignage

Aujourd’hui?

 

Le temple de Yéhoah est aujourd’hui complètement détruit mais que sont alors devenus la Loi et le Témoignage, ont-ils aussi disparu? Que sont devenues les tables de pierre de la loi?

 

Une première réponse nous est fournie par Elohim dans la prophétie de Jérémie:

 

“Voici les jours viennent - Oracle de Yéhoah -, où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda

 

UNE ALLIANCE NOUVELLE,

 

non comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, alliance qu’ils ont rompue, quoique je sois leur maître, - Oracle de Yéhoah.

Mais voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, - Oracle de Yéhoah -:

 

Je mettrai ma loi au-dedans d’eux,

Je l’écrirai sur leur coeur;

Je serai leur Elohim et ils seront mon peuple.”

 

(Jérémie 31: 31-33)

 

Cette prophétie s’accomplit aujourd’hui avec l’Eglise d’Elohim en tant que prémices. Si nous sommes membres de l’Eglise d’Elohim, nous devons donc laisser Elohim écrire lui-même Ses commandements sur notre coeur.

C’est l’enseignement de Jésus-Christ dans son sermon sur la montagne où il nous demande d’amplifier la loi en l’ayant constamment dans nos pensées.

Paul nous donne d’ailleurs un autre exemple au sujet des païens:

 

Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Elohim; mais ceux qui pratiquent la loi seront justifiés.

Quand les païens, qui n’ont pas la loi, font naturellement ce que prescrit la loi - eux qui n’ont pas la loi - ils sont une loi pour eux-mêmes;

ils montrent que l’oeuvre de la loi est écrite dans leurs coeurs; leur conscience en rend témoignage, et leurs raisonnements les accusent ou les défendent tour à tour.”                                                      (Romains 2: 13-15)

 

En fait, le Témoignage proprement dit existe encore aujourd’hui mais sous une autre forme. Nous devrions être les témoins de Jésus et donc d’Elohim; nos paroles et nos actions doivent devenir un témoignage d’Elohim, une preuve de ce que sa Parole est la vérité.

 

Le Témoignage est une preuve de la Vérité!

 

Satan essaiera de faire disparaître les preuves qui resteront peu avant la fin en détruisant les restes de l’Eglise d’Elohim, mais ce sera en vain:

 

“Alors j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant est arrivé le salut, ainsi que la puissance et le règne de notre Elohim, et l’autorité de son Christ. Car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Elohim jour et nuit.

Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de

la Parole de leur témoignage

et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

C’est pourquoi, réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez les cieux! Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descendu vers vous, plein de fureur, sachant qu’il a peu de temps.

Quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait mis au monde l’enfant mâle. Alors, les deux ailes du grand aigle furent données à la femme pour s’envoler au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.

De sa gueule, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de la faire entraîner par le fleuve.

Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule.

Le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa descendance,

à ceux qui gardent les commandements d’Elohim et qui retiennent le témoignage de Jésus.”

(Apocalypse 12: 10-17)

 

Avec cette connaissance en nous, laissons-nous faire par Elohim pour qu’Il nous utilise dans la construction de sa nouvelle demeure. Ne Lui résistons pas, Il est le potier et nous sommes l’argile. Elohim est celui qui nous façonne et pas l’inverse, à savoir nous qui façonnons Elohim selon nos images.

 

Offrons-nous aussi de bon coeur à Elohim pour qu’Il nous amène sur Sa montagne sainte:

 

“Mais au contraire, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité de l’Elohim vivant, la Jérusalem céleste, des myriades d’anges, de la réunion et de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, d’Elohim, juge de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus,

 

médiateur d’une nouvelle alliance

 

et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel.

Prenez garde! Ne repoussez pas celui qui vous parle. Car si ceux qui repoussèrent celui qui sur la terre les avertissait, n’ont pas échappé au châtiment, à bien plus forte raison ne pourrons-nous y échapper nous-mêmes, si nous nous détournons de celui qui, des cieux, nous avertit.

Sa voix ébranla alors la terre, et maintenant il nous a fait cette promesse:

Une fois encore, je ferai trembler non seulement la terre, mais aussi le ciel.

Ces mots “une fois encore” montre que les éléments ébranlés seront mis à l’écart, en tant que créés, afin que subsiste ce qui n’est pas encore ébranlé.

C’est pourquoi, puisque nous recevons un royaume inébranlable, ayons de la reconnaissance, en rendant à Elohim un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte.

 

CAR NOTRE ELOHIM EST

AUSSI UN FEU DEVORANT.”

(Hébreux 12: 22-29)