La Pâque et ses questions.

 

Théoriquement ce sont vous les fils qui devriez poser ces questions à vos parents mais parce que les temps ont tellement changé, c’est moi qui vais essayer de me conduire comme un fils et je vais poser ces questions à mon Père qui est dans les cieux et vous allez avec moi entendre Ses réponses car vous allez voir qu’Yéhoah, traduit par l’Eternel dans les bibles, répond à toutes nos questions associées avec cette fête !

Tout d’abord, que commémore-t-on pendant la nuit de la Pâque et la fête des pains sans levain chaque année ?

Exode 12 : 21-27.

On commémore la punition très sévère qu’Yéhoah inflige aux Egyptiens tout en assurant une protection miraculeuse aux Enfants d’Israël.

Exode 13 : 3-10

On commémore également la fin de l’esclavage en Egypte et aussi la sortie d’Egypte.

 

A propos, connaissez-vous d’autres moments où Yéhoah nous demande de nous rappeler de la fin de l’esclavage de nos ancêtres en Egypte et de leur libération par sa Toute Puissance ?

Réfléchissez bien !

Voici une première réponse et rappelez-vous toujours que c’est notre Père à tous qui répond aux questions que vous-mêmes devriez vous poser en ce jour tout particulier de fête !

Deutéronome 5 : 12-15  A chaque fin de semaine, au sabbat, Yéhoah nous demande de cesser tout travail, il ne s’agit pas seulement de nous mais le chef de famille respectueux de notre Père Yéhoah doit aussi veiller à ce que toute sa maison, femmes, enfants et animaux cesse de travailler. Il nous demande aussi de ne pas faire travailler qui que ce soit pendant le jour du sabbat pour se souvenir que nos ancêtres ont été esclaves au pays d’Egypte et qu’ils ont pu en sortir grâce à la Toute Puissance d’Yéhoah !

Voilà donc une autre occasion, différente de la Pâque où il nous est demandé de commémorer la fin de l’esclavage en Egypte.

Y a-t-il encore une autre occasion où Yéhoah nous demande de nous souvenir de la fin de l’esclavage en Egypte ?

Deutéronome 16 : 9-12  A la prochaine fête, celle de Shavouot que nous aurons dans exactement 50 jours, voilà donc encore une occasion où Yéhoah nous demande de commémorer la fin de l’esclavage en Egypte.

Quel autre événement très spécial et spectaculaire commémore-t-on en cette nuit de la Pâque ?

Exode 13 : 11-16 Yéhoah a fait mourir tous les premiers-nés mâles tant des hommes que des animaux dans tout le pays d’Egypte dans les endroits où le sang de l’agneau d’un an sans défaut n’avait pas été badigeonné sur les linteaux de la porte d’entrée ! Cet événement tout à fait spécial va marquer le commencement d’une tradition unique dans toute l’histoire du monde, celle de l’offrande des premiers-nés mâles au Créateur.

Tout d’abord, il faut savoir que les enfants premiers-nés qui sont morts en Egypte pendant la nuit qui a suivi le sacrifice de la Pâque sont les aînés de chaque famille et sont donc tant des personnes déjà âgées qui peuvent déjà être des grands-parents, que des adultes comme des parents, ou encore  des enfants. La mort des premiers-nés égyptiens a frappé dans toutes les générations.

Il va sans dire que beaucoup parmi ces victimes ne sont pas des personnes foncièrement mauvaises et ce genre de récit biblique est souvent utilisé par les églises chrétiennes modernes pour pousser les hommes à ne pas croire en un tel Elohim apparemment cruel et injuste. La bible montre plusieurs exemples où le Créateur fait mourir ou met fin à la vie terrestre de gens pourtant qualifiés de justes ou de bons. Ce fut le cas pour Hénoch (Genèse 5: 21-24). Le fils de l'union illicite entre David et Bath Shéva meurt peu de temps après sa naissance (II Samuel 12: 13-20). Ce fut aussi le cas pour le fils de Jéroboam, le premier roi du royaume d'Israël du nord dont la mort est une punition donnée contre le comportement idolâtre et odieux du roi (I Rois: 14 avec en particulier le verset 13). Il faut remarquer ici que celui qui meurt n'est pas celui qui souffre mais celui qui lui survit! Celui qui est mort est destiné à être rendu à la vie lors d'une des résurrections et d'ici là, il est comme un être endormi dans son sommeil et qui ne connaît pas la souffrance. Tout ceci pour dire que tous les premiers-nés qui sont morts durant la nuit mémorable qui a suivi la Pâque ne sont pas vraiment ceux qui ont subi une punition mais ce sont essentiellement ceux qui leur ont survécu, ceux qui étaient au pouvoir, le pharaon en premier lieu, et qui ont vu en une seule nuit tout leur pays littéralement au bord du gouffre de la désolation!

Et Yéhoah va nous montrer qu’il ne fait acception de personne en se consacrant tous les premiers-nés des enfants d’Israël ou leur équivalent en argent et Yéhoah passera à l’acte en prenant effectivement pour Lui toute la tribu de Lévi dont le nombre correspond presque au nombre des premiers-nés en tout Israël! Lisons cela en Nombres 3 depuis les versets 12 et 13 ensuite depuis le verset 40 au verset 51.

Cette pratique de l'offrande du premier-né a peut-être été suivie avec amour par Anne, l'épouse un temps stérile d'Elqana. Comme on peut le lire en I Samuel 1 ; 1-2, 10-11, 20-22 et 25-27.  Il est écrit peut-être car la notion de premier né se rapporte seulement au premier-né mâle engendré par le mari et dans le cas d’Elqana, il avait eu des enfants avec Peninna sa deuxième femme mais on ignore si parmi ses enfants, il y avait un ou des garçons.

Environ 1100 ans plus tard, Marie suit peut-être inconsciemment l'exemple d'Anne sans se rendre compte de la portée extrême de son geste!

Luc 2 : 15-40

Il faut aussi remarquer que tout comme ce fut le cas pour le tout jeune Samuel, Yéhoah était en contact très étroit avec Jésus et vice-versa Jésus lui aussi s’occupait des affaires de son Père avec zèle notamment à la fête de la Pâque.

Luc 2: 41-52

Et il en fut ainsi tout au long de sa vie jusqu'à sa dernière Pâque sur terre, jusqu’au dernier moment de liberté comme il le confirme lui-même en Jean 17: 1-4 .

 

Et maintenant, quelle est la leçon la plus importante que l’on peut tirer des événements qui ont eu lieu juste avant et au moment de la Pâque ?

Pour découvrir cette importante leçon,  retournons en Egypte à l’époque du retour de Moïse.

D’un côté, il y a les hébreux qui sont esclaves à bout de force…

En effet, les hébreux sont en effet une population en toute dernière extrémité et totalement épuisée par la sauvagerie du pouvoir égyptien. Il faut aussi savoir que la plupart des hébreux avant cet esclavage étaient peut-être comme beaucoup parmi nous aujourd’hui ne croyant pas spécialement en la toute puissance d’Elohim ; ils étaient peut-être même non croyant ou même suivaient-ils le culte des dieux païens des égyptiens ! Mais arrivés aux portes de la mort, soudain, ils commencent à se tourner vers Yéhoah et l’appellent à l’aide. Alors Yéhoah qu’ils avaient pour la plupart rejeté va entendre leur appel et agir en leur envoyant Moïse pour les sauver. Exode 2 : 23-25.

Mais en face de ce peuple sans puissance et esclave, on trouve la toute puissance de l’Egypte avec son Pharaon, sa cour, ses richesses, sa puissante armée : cela ne laisse pas imaginer un seul instant que quelques mois plus tard, les Hébreux, ce peuple en cours d’extermination et sans force vont s’enfuir en puissance avec toutes les richesses d’Egypte et laisser derrière eux une Egypte complètement exsangue, détruite et ruinée !

Ce miracle ne peut être compris que si l’on croit en la Toute Puissance de Yéhoah. Et pourtant aujourd’hui, environ 3500 ans après la sortie d’Egypte, la plupart des hommes de sciences élucubrent des théories pour pousser les hommes à croire que tous ces événements ne sont pas le fruit instantané de la volonté du Tout Puissant mais sont simplement dû à des phénomènes naturels. Même des savants israéliens ont également bâti des théories pour expliquer pourquoi  toutes les plaies qui ont frappé l’Egypte et la traversée de la mer des Roseaux (appelée aussi mer Rouge) n’ont rien de miraculeux mais sont tout à fait naturelles. L’orgueil humain essaye par tous les moyens faire croire aux hommes qu’il n’y pas d’Elohim.

Mais connaissez-vous un autre exemple fort semblable qui a eu lieu dans l’histoire ?

Que pensez-vous de ce qui est arrivé au peuple juif face à la toute puissance d’Hitler et des armées nazies qui ont dominé presque toute l’Europe ?  N’est-ce pas un peu semblable avec ce qui s’est passé au temps de l’Egypte ?

Le peuple juif est presqu’exterminé au sortir de la deuxième guerre mondiale, avec six millions de personnes conduites à la mort. Le peu de survivants sont disséminés sur toute la terre et une majorité sont démunis, beaucoup de ceux qui ont été libérés des camps de concentration sont remis dans d’autres camps car les nations ne savent pas quoi en faire ! C’est de ce rebus de la société que le Tout Puissant va faire revivre la nation juive qui avait disparu en tant que nation depuis plus deux mille cinq cents ans. C’est de ce peuple en loque et dont le seul bien était sa propre vie que le Créateur va faire sortir l’Etat juif d’Israël qui étonnera la plupart des nations du monde à commencer par les nations arabes lorsqu’elles découvrent qu’à plus de cent millions, elles ne réussissent pas à le rayer de la carte.

Mais aujourd’hui environ 60 ans plus tard, maintenant que l’Etat d’Israël se sent surpuissant, tout le monde oublie le seul qui est son vrai Protecteur ! Au lieu de demander son aide et chercher à suivre ses commandements, l’Etat d’Israël met toute sa confiance dans la puissance de ses armées, l’orgueil de sa force ! Yéhoah fera à ces armées ce qu’Il a fait à Pharaon et à ses armées qu’Il a englouties dans la mer Rouge selon Lévitique 26 : 14-20.

Savez-vous qu’un peuple païen a retenu la leçon qu’Yéhoah a donné au Pharaon et cela a servi à mettre fin à ses douleurs ?

Environ 500 après la sortie d’Egypte et la destruction de Pharaon et de son armée dans la mer Rouge, un peuple a tenu compte de cela pour ne pas faire preuve du même orgueil qui avait animé la Pharaon. Au contraire il a fait preuve d’humilité. Cela s’est passé au temps de Samuel et nous allons lire attentivement cette histoire en I Samuel 4 : 12 à 6 : 12. Voilà un bel exemple d’un peuple païen qui s’est rappelé 500 ans plus tard comment l’orgueil de Pharaon lui a coûté la vie et a aussi coûté la vie à tellement d’Egyptiens. Cela a poussé les ducs des Philistins et leurs sacrificateurs à ne pas faire preuve du même orgueil et au lieu de cela de rendre honneur à Yéhoah en faisant des offrandes d’or sur son arche et en Lui laissant décider vers où aller.

Yéhoah peut révéler Sa Toute-puissance même au milieu d’élus dans une faiblesse extrême !

Alors, nous ne devons jamais mettre notre confiance dans le pouvoir humain ni être trop sûrs de nous-mêmes pour ne pas dire être orgueilleux ! Bien au contraire, nous devons prendre conscience de notre faiblesse extrême et par conséquent de notre besoin vital de la toute-puissance de Yéhoah.

 Aujourd’hui plus que jamais nous devons prendre conscience de ce que nous sommes petits avec une puissance si faible :

·        nous avons vu ce que la nature peut faire à un pays si avancé technologiquement comme le Japon

·        Rappelons nous aussi les 230,000 morts lors du Tsunami de Thailande il y a 6 ans 

·        Rappelons-nous les 316 ,000 morts en Haïti suite au tremblement de terre il y a 1 an

·        Mais il n’y pas que cela, quelques terroristes bien entraînés et motivés ont causé la mort de 4000 personnes en détruisant avec des avions de ligne les Twin de New York qui faisaient l’orgueil des USA !

·        Regardez aussi ce qui se passe dans tant de pays où des révolutions ont chassé les dictateurs qui paraissaient si puissant : en Tunisie, en Egypte, en Lybie, au Yémen et la liste n’est probablement pas finie.

·        Pour conclure lisons l’histoire d’un roi qui a appris chèrement qu’il faut rendre à Yéhoah honneur et savoir que tout vient de Lui en Daniel 4.

 

Et c’est un des grands enseignements de la Pâque sur lequel je voulais attirer votre attention aujourd’hui. Nous devons nous méfier au plus haut point des apparences de puissance car elles sont souvent trompeuses. En effet ce n’est pas vers les gens qui se glorifient de leur propre puissance qu’Yéhoah tourne ses regards mais plutôt vers ceux qui sont dans une faiblesse extrême et qui en sont conscients ; c’est alors qu’Il va révéler sa Toute Puissance au monde incrédule !