DECOUVERTE SENSATIONNELLE DE LA MOMIE DU PHARAON CONTEMPORAIN DE MOÏSE!


LA BIBLE EST ELLE MISE EN FAUX?

En 1997, des archéologues découvrent en Egypte les restes momifiés du Pharaon qui aurait vécu au temps de Moïse!

A la suite de cette découverte spectaculaire, le Président Moubarak laisse entendre que celle-ci pourrait remettre en question la version que fait la bible de l'exode!

En effet, il était convenu de croire que ce Pharaon aurait péri noyé au fond de la mer Rouge avec ses chars et son armée.

Il ne pouvait donc pas être mort de sa "belle mort", dans son lit et on n'aurait pas pu retrouvé sa momie.

Cette nouvelle découverte est certainement un nouveau défi lancé par les détracteurs de la bible au monde de plus en plus restreint de ceux qui croient encore en la vérité littérale de ses récits.

En effet même les chrétiens et les juifs encore croyant sont de plus en plus nombreux à considérer que la Bible ne doit pas être prise au pied de la lettre et qu'il s'agit plutôt d'un livre qu'il faut toutefois lire avec un oeil critique en l'adaptant à son temps.Certains de ses récits seraient en effet souvent bien éloignés de la vérité historique.

Il faut reconnaître aussi, qu'à l'opposé, des soi-disant fondamentalistes rejettent toute remise en question de la bible et s'accrochent aveuglément à son texte plus par dogme que par conviction. De nombreux exemples de ce genre sont les écoles talmudiques qui réciteront par coeur mais sans y mettre de coeur les textes de la "Tenah".

Le devoir des amoureux de la vérité s'écarte définitivement de ces deux tendances. Un vrai croyant doit pouvoir en effet tout vérifier et toute sa croyance doit être basée sur une conviction bien fondée et non pas sur des à-prioris.

Les Pharaons au temps de l'exode.

Si nous revenons à l'objet de cet article, et si nous sommes prêts à écouter attentivement les réflexions du Président Moubarak d'Egypte et à les confronter aux écrits bibliques, nous verrons que nous en sortirons enrichis en nouvelles connaissances.

Mais avant tout, nous devons nous rappeler que le Créateur dont la Bible est la parole aime l'Egypte et son peuple d'une manière équivalente à l'amour qu'il porte à Israël et d'ailleurs aussi à l'Assyrie dont la plupart ignorent souvent l'identité et l'existence à notre époque. Lisons la manière dont Il exprime cet amour:

"Ainsi Yéhoah frappera les Egyptiens, il frappera mais GUERIRA, et ils se convertiront à Yéhoah. Il se laissera fléchir et les guérira.

En ce jour-là, il y aura une route d'Egypte en Assyrie, et les Egyptiens avec les Assyriens rendront un culte à Yéhoah.

En ce jour-là, Israël sera un troisième, avec l'Egypte et l'Assyrie, à être une bénédiction pour toute la terre, que Yéhoah des armées bénira, en disant:


Bénis soient l'Egypte, mon peuple, l'Assyrie oeuvre de mes mains, et Israël, mon héritage!

(Esaïe 19: 22-24)

Afin de tenter de retrouver éventuellement les pharaons qui ont existé au temps de Moïse et de l'exode et de remettre de l'ordre dans leurs vies successives, nous allons tâcher de voir dans la bible les événements clés associés à leur histoire. Nous vous conseillons de prêter tout particulièrement attention à l'ordre de grandeur des âges et aux générations de chacun des personnages du récit.

Le tableau situé à la fin de cet article a été dressé pour essayer d'aider à la compréhension des générations successives qui ont existé depuis la naissance de Moïse jusqu'à l'exode.

Tout d'abord, dans le livre de l'Exode, au chapitre 1, il est écrit qu'un nouveau pharaon, appelé aussi roi d'Egypte, vient au pouvoir. Ce nouveau pharaon a la particularité de ne pas avoir connu Joseph. Il vint au pouvoir suffisamment longtemps après la mort de Joseph.

Il faut aussi noter que toute la génération des frères de Joseph meurt elle aussi.

C'est au cours de son règne que Moïse nait et est recueilli par la fille de ce même Pharaon. Quand Moïse devint adolescent, il fut élevé par la fille du Pharaon à la cour de celui-ci et fut donc considéré comme son petit-fils.Deux générations vont donc les séparer.

Moïse, une fois adulte, à l'âge de 30 ou 40 ans, connaissant son origine hébreu, tue un égyptien et risque d'être exécuté par son grand-père adoptif. Il fuit dans le désert et arrive au pays de Madian.

Longtemps plus tard, quand Moïse est âgé de 80 ans, son grand-père adoptif, le Pharaon meurt certainement très âgé, probablement à plus de 120 ans.

Le Pharaon qui lui succède n'est pas un premier-né puisqu'il survivra à la plaie des premiers-nés. Ce Pharaon est de la génération qui précède celle de Moïse, c'est à dire de celle de sa mère adoptive, la fille du Pharaon décédé.

Comme nous l'indique Exode 4: 23, ce Pharaon-là a un fils premier né qui va périr au moment de la Pâque. Il va donc lui survivre, mais doit déjà avoir plus de cent ans au moment des événements relatifs à la première Pâque, vu qu'il est d'une génération antérieure à celle de Moïse, lui-même âgé de 80 ans.

Au moment de la Pâque, il ne faut donc pas être étonné de voir le fils premier- né de ce vieux Pharaon régner sur l'Egypte à la façon d'un régent en portant lui-aussi le titre de Pharaon. Une situation similaire a existé de notre temps, quand par exemple le roi Baudouin de Belgique a régné alors que son père, Léopold III vivait toujours et portait également le titre de roi.

C'est ce fils premier-né de Pharaon, portant également le titre de Pharaon que Moïse va rencontrer avant la nuit de la Pâque. Ce Pharaon dit prophétiquement à Moïse sans toutefois se rendre compte de la portée de ses paroles qu'il ne reverra plus sa face et cela s'avérera vrai puisque, comme tous les premiers-nés, il va mourir durant la nuit de Pâque selon Exode 10:29 et Exode 11:5. Ce Pharaon est de la génération de Moïse et pourrait avoir entre entre 50 et 80 ans. Il a dû être momifié mais il n'est pas un vieillard comme le pharaon de la momie faisant l'objet de la découverte dont nous parlions au début de cet article.

Il est donc possible que le père de ce Pharaon premier né, déjà trop âgé pour combattre sur des chars, ait fait monter sur son trône son second fils en tant que nouveau Pharaon pour succéder à son fils premier-né qui venait de mourir.

C'est ce Pharaon, second fils du Pharaon vieillard qui va être envoyé à la poursuite du peuple hébreu.

S'il en est ainsi, le règne de ce jeune Pharaon ne sera que de quelques jours puisqu'il périra en se noyant dans la mer Rouge avec toute son armée selon les écrits de la bible confirmé par le psaume 106 aux versets 10-11 et le psaume 136, verset 15.

Il ne reste donc plus sur le trône que le Pharaon père de ces deux fils décédés prématurément et qui mourra à un âge probablement avancé qui devrait correspondre à la momie découverte récemment par les archéologues.

Ce Pharaon vieillard terminera son règne dans l'amertume de voir son pays complètement ruiné à la suite des nombreuses plaies qui l'avaient frappé.

Voilà comment la découverte sensationnelle de la momie d'un des pharaons ayant vécu au temps de Moïse et la remise en question des récits bibliques suggérée intelligemment par le Président Moubarak d'Egypte peuvent nous aider à mieux comprendre d'une part le mystère qui entourait la mort au moment de la Pâque de ce Pharaon premier-né que Moïse ne devait plus jamais revoir et d'autre part la noyade de cet autre Pharaon encore dans la force de l'âge qui poursuivait le peuple hébreu au travers de la mer Rouge.



Retour à la page d'accueil