Un scénario

pour l'arrivée au pouvoir de la Bête!

 

La montée en puissance de la Bête telle qu'elle est révélée dans le livre de l'Apocalypse est considérée par la plupart comme une fiction complètement irréaliste.

 

Pourtant un observateur expert, objectif et attentif aux événements mondiaux devrait pouvoir aisément déceler une tactique possible utilisable par la Bête pour arriver à ses fins en recevant le pouvoir mondial avec toutes les conséquences néfastes qui découleront de cette décision.

 

Dans ce qui suit, nous essaierons de vous faire découvrir ce scénario tout en le reliant aux textes de la Bible, notre source essentielle d'inspiration.

 

Les quatre cavaliers de l'Apocalypse.

 

Au cours des 25 dernières années, les quatre cavaliers décrits dans l'Apocalypse sont tous entrés en action.

Le cavalier chevauchant le cheval blanc, symbolisant la résurrection de la suite interrompue des puissances incarnant la Bête, a reçu sa couronne et son ordre de mission; il chevauche maintenant pour aller de victoire en victoire. C'est ce qui s'est en effet passé depuis qu'en novembre 1982 à Saint Jacques de Compostelle, le pape Jean Paul II, le Vicaire du Christ, a intimé l'ordre à l'Europe de raviver ses racines afin de redevenir si possible le phare du monde comme le fut la Bête au cours de son existence précédente à l'époque de l'antiquité.

L'Europe devient ainsi la septième tête de la Bête chevauchée par Babylone la Grande, la grande prostituée. Selon Apocalypse 17: 10, Jean vit à l'époque de la 6e tête, l'empire Romain, et il lui est révélé qu'à l'avènement de la septième tête, il doit rester peu de temps avant la fin.

L'Europe dont la puissance mondiale est indéniable, en ce sens que rien ne se fait ni ne se décide sans qu'elle soit consultée, est en train de paver la voie de la Bête elle-même. En effet, dans le même chapitre 17, la montée au pouvoir du huitième roi symbolisé par la Bête elle-même marquera la brève apogée du pouvoir de Satan sur cette terre. Son règne précédera de peu l'avènement du Seigneur des seigneurs, le Christ.

 

Le cavalier sur le cheval rouge feu est lui aussi en pleine activité pour ôter avec "succès" la paix sur toute la terre. De très nombreux conflits ont en effet lieu sur tous les continents de la terre: Les pays occidentaux ont été ou sont impliqués dans des guerres en Afghanistan, en Irak, au Liban, en ex-Yougoslavie et très récemment en Géorgie. En Afrique, des conflits locaux ou des révolutions internes sont menés avec cruauté et dans des conditions dramatiques: en Ethiopie, au Soudan, en Erythrée, au Kenya, au Niger, au Tchad, au Congo, au Zaïre, aux Rwanda Burundi, au Zimbabwé et en Afrique du sud. En Asie et dans les îles du Pacifique,  au génocide abominable qui a frappé le Cambodge, il faut ajouter les violences entre Palestiniens et Israéliens, entre Kurdes et Turcs, les conflits au Pakistan, aux Indes, au Sri Lanka, au Tibet, au Bengladesh, au Népal, en Thaïlande, en Birmanie, en Indonésie et aux Philippines et plus récemment l'horrible conflit en Syrie.

Les régions d'Amérique Centrale et du Sud ne font pas exception avec les conflits locaux en Colombie, au Pérou et au Nicaragua.

Il y a aussi le terrorisme et la violence urbaine qui frappent un peu partout dans le monde, aux USA, en Espagne, en France, en Italie, en Chine et en Afrique du nord.

 

Aujourd'hui, c'est le cavalier au cheval noir qui entre en scène avec la famine accentuée par la pénurie et la montée des prix des denrées alimentaires qui frappe davantage les populations pauvres.

 

Vient enfin le cavalier montant le cheval verdâtre qui ferme le cortège en terminant les oeuvres des trois précédents par la mort. Mais il œuvre aussi via les cataclysmes et les épidémies qui frappent et frapperont encore la terre. Il y a déjà eu le tsunami de 2004, mais combien de tremblements de terre, de glissements de terrain, d'inondations et d'éruptions volcaniques ont aussi eu lieu avec leurs innombrables tués? Déjà aujourd'hui, on parle en termes de millions de morts, mais ce n'est encore rien à côté, malheureusement, des centaines de millions pour ne pas dire le milliard de morts qui sont encore à attendre suite aux actions criminelles de la Bête quand elle sera incarnée par Satan.

 

Les hommes vont devenir une denrée très rare sur la terre.

 

Ces nombres vous effarent peut-être, mais ce sont pourtant ceux que la Bible laisse entendre et nous sommes malheureusement les principaux acteurs qui causent ces morts innombrables. Ce n'est pas pour rien que Jésus compare la période qui nous pend au nez avec celle qui a précédé le déluge au cours duquel toute l'humanité a péri à l'exception des six membres de la famille de Noé:

 

"Comme aux jours de Noé ainsi en sera-t-il à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vienne et les emporte tous; il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme." (Matthieu 24: 37-39)

 

D'autres passages tant dans l'ancienne alliance que dans le nouveau testament confirme la gravité des pertes en vies humaines:

1.     " Je punirai le monde pour sa méchanceté et les méchants pour leurs fautes; Je ferai cesser l'orgueil des présomptueux, et Je rabaisserai l'arrogance des tyrans. Je rendrai les hommes plus rares que l'or fin, les humains plus rares que le métal d'Ophir."
(Esaïe 13: 11-12)

2.     "Je regardai, et voici un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la peste et par les bêtes sauvages de la terre." (Apocalypse 6: 8)

3.     "Le nom de cette étoile est: Absinthe; le tiers des eaux fut changé en absinthe et beaucoup d'hommes moururent de ces eaux devenues amères." (Apocalypse 8: 11)

4.     "Et les quatre anges qui étaient prêts pour l'heure, le jour, le mois et l'année, furent déliés pour tuer le tiers des hommes.
(Apocalypse 9: 15)

 

Il faut que tout lecteur attentif réalise autant que possible cette situation dramatique dans laquelle nous allons nous trouver afin de faire le bon choix de se repentir tout en acceptant un châtiment cent fois mérité mais de courte durée plutôt que de s'enfoncer avec entêtement dans une voie sans issue qui conduit à la mort avec amertume. 

La montée en puissance de la Bête. 

Dans de très nombreux passages de la Bible, Jésus Christ, le Seigneur et aussi l'avocat de la race humaine, encourage les hommes à rester en éveil, et à être attentifs aux événements dans le monde afin de pressentir leur déroulement et d'agir en conséquence.

Il est notamment essentiel de savoir comment réagir face au pouvoir de la Bête quand il se mettra en place pour ne pas se laisser conduire aveuglément par le bout du nez comme l'ont fait par exemple tant d'allemands sous le nazisme!

La Bible nous donne en effet des avertissements très solennels concernant l'attitude à adopter face à la Bête:

·        Il ne faudra en aucun cas l'adorer

·        Nous ne devrons jamais accepter sa marque

·        Nous ne devrons jamais recevoir le nombre de son nom, 666.

Il est donc vital de déceler aussi tôt que possible le scénario qui sera utilisé par la Bête pour être plébiscitée par la grande majorité des hommes vivant sur la terre (Apocalypse 13: 3-4).

Le règne, heureusement très court de la Bête, n'atteindra sa pleine puissance qu'après une violente et haineuse mise à mort de la Grande Prostituée, alias Babylone la Grande. La Bête et ses têtes successives ont supporté avec haine la domination de cette puissance et n'auront qu'une hâte: la dépouiller et la faire disparaître complètement (Apocalypse 17: 16-18).

Il faut bien avoir à l'esprit que ce huitième roi, symbolisé par la Bête, aura un pouvoir mondial et non plus local. Ce pouvoir lui sera donné suite aux manipulations séduisantes que la Bête elle-même, le faux prophète et ses sbires vont utiliser pour atteindre ce but. La Bête utilisera des forces armées mais aussi de nombreux groupes de pressions qui grâce à des propagandes bien menées vont intervenir à loisir dans tous les coins du monde pour saper les forces d'opposition. 

La Commission pour une Gouvernance Globale, son origine germanique et le Professeur Kurt Biedenkopf. 

C'est ici que pourrait entrer en scène la prestigieuse Commission pour une Gouvernance Globale (CGG en anglais "Commission on a Global Governance). La Gouvernance (Ordnungspolitik en allemand) consiste en une domination dans les domaines qui touchent l'individu ainsi que les institutions privées et publiques. La gouvernance globale a donc pour objectif d'étendre le pouvoir de ses membres sur la terre entière.

La CGG, née au début des années 90, est une initiative d'hommes politiques allemands dont feu l'ex-chancelier Willy Brandt et un professeur qui porte le redoutable nom de Kurt Biedenkopf. Le Professeur Kurt Biedenkopf est d'autant plus redoutable si l'on tient compte de ses origines: son père fut en effet un des leaders du parti nazi fortement impliqué dans l'élimination du peuple juif, non sans en avoir pressé le jus avant son extermination pendant qu'il était responsable technique des usines Buna. Le beau-père de l'épouse actuelle de Kurt Biedenkopf, le Dr. Frietz Ries, eut une conduite encore plus abjecte pendant la période nazie puisqu'il a spolié aux juifs des industries et a construit sa fortune au départ de ces vols nombreux. De nombreuses femmes et jeunes filles juives qui furent ses esclaves ont "contribué" à multiplier ses richesses avant d'être livrées à la mort suite à l'épuisement causé par les conditions du travail qui leur étaient imposées.

Ce ne sont pas les seules raisons pour lesquelles Kurt Biedenkopf et sa seconde épouse sont des êtres redoutables; en effet, après la guerre, Frietz Ries a usé d'une dissimulation diabolique pour se faire passer aux yeux des alliés pour un pauvre réfugié spolié par les communistes envahisseurs. Il a pu ainsi reconstruire son trésor de guerre et c'est lui qui a sponsorisé toutes les études et la montée politique spectaculaire de Kurt Biedenkopf.

Voir à ce sujet l'article d' Ulrich Rippert publié en anglais sous le titre  

"Germany: behind the ultra-right provocation in Saxony’s parliament" 

http://www.wsws.org/articles/2005/jan2005/saxo-j31.shtml )

Dans son livre "Tête de turc" publié en Livre de Poche ("Ganz unten" ce qui veut dire "tout en bas" en allemand publié en 1985), l'écrivain et journaliste allemand Günter Wallraff, signale la présence de Kurt Biedenkopf en tant qu'hôte d'honneur au cours d'une soirée organisée par l'extrême droite allemande à tendance fascisante.  

Plus récemment, Janet Biehl et Peter Staudenmaier ont dénoncé les dangers de ce qu'ils appellent l'Ecofascisme dans une publication en anglais et Janet Biehl dévoile qu'un des sympathisants allemands de ces "écologistes" n'est autre que Kurt Biedenkopf.  

Dans ce même chapitre intitulé  "Ecologie et la modernisation du fascisme dans l'extrême droite allemande"

http://www.spunk.org/library/places/germany/sp001630/janet.html ),

Janet Biehl note les liens d'amitiés qui ont uni Kurt Biedenkopf avec feu le professeur Rudolf Bahro, un des maîtres à penser pour l'établissement d'un nouveau pouvoir autoritaire à caractère religieux absolu dont la description correspond étonnamment à celle que le livre de la Révélation fait du pouvoir qu'établira la Bête qui monte de la mer en tant que Prince des princes. Elle recevra en effet le support religieux d'un dieu unique sur cette terre, à savoir Satan et s'entourera d'une oligarchie de quelques autres princes (les dix rois) pour imposer son pouvoir religieux absolu sur toute la terre. Rudolf Bahro appelle ce pouvoir à hiérarchie élitiste une "Rettungsregierung", en français, un pouvoir salvateur, ou encore "Gotteststaat", en français un état divin.

Voilà pourquoi le  Professeur Kurt Biedenkopf et son environnement sont redoutables en ces temps proches de la fin.  

Les ONGs, un outil essentiel pour la mise en œuvre de la stratégie de la Commission pour une Gouvernance Globale (CGG) 

Revenons maintenant aux activités de la CGG et de ce qui les motive. Le but premier de la CGG est de palier aux nombreuses faiblesses actuelles des Nations Unies face aux problèmes posés par la globalisation. En effet, les gouvernements démocratiques nationaux ne prennent des décisions et n'agissent que sur un plan fort local et leurs motivations sont guidées par les désirs de leurs électeurs locaux. La CGG veut au contraire imposer son point de vue au niveau supranational et supraculturel. Pour arriver à ses fins, il encourage un usage très intensif des quelque 29.000 ONGs qui existent aujourd'hui de par le monde: elles sont du style Friends of Earth, Greenpeace, WWF, Gaïa et j'en passe. La plupart de ces ONGs sont teintées d'un culte païen de la nature tel que celui que nous avons décrit plus haut en faisant référence à la philosophie développée par feu le Professeur Bahro, ami intime du Professeur Kurt Biedenkopf.

La CGG va via ces ONGs tenter de faire passer de force ses décisions en exerçant une pression non démocratique sur les autorités locales souvent plus intéressées à se maintenir au pouvoir qu'à gouverner pour le bien de leurs populations. Les ONGs manipulent magistralement l'art de la propagande probablement en mettant bien en pratique les leçons laissées en héritage par le pouvoir nazi et son ministre de la Propagande, le Dr. Paul Joseph Göbbels. Ils savent en effet créer des scandales et ont toujours avec eux les presses télévisées, parlées et écrites constamment à l'affût de titres dramatiques qui feront vendre leurs émissions ou leurs journaux. J'ouvre ici une parenthèse en notant que je me garderais de comparer ces journaux à des torchons car ils ne sont même pas cela: en effet un torchon a le mérite de nettoyer alors qu'au contraire, ce genre d'articles a souvent tendance à souiller!

Un autre avantage apporté par les ONGs est une main d'œuvre dévouée avec aveuglement qui ne coûte quasiment rien car la plupart de leurs membres à la base agissent souvent par "idéal". Leur endoctrinement est fait avec soin et un tel professionnalisme qu'ils sont devenus incapables de se remettre en question et de peser le pour et le contre des choses: ils se sentent investis de la mission divine ou morale de sauver l'humanité et la nature! Un jour, ils deviendront sans doute comme ces missionnaires et inquisiteurs catholiques qui par conviction exécutaient souvent avec cruauté tous ceux qui ne se convertissaient pas au catholicisme ou ne proclamaient pas une foi catholique. En effet, les stratèges de la CGG masquent très bien leurs véritables intentions de gouvernement mondial en faisant croire à toutes ces ONGs qu'elles oeuvrent  pour un environnement plus paisible, pour plus de justice, de tolérance et pour une vie meilleure pour les générations ultérieures grâce à l'implémentation des décisions du CGG. 

La CGG a d'abord besoin de Mammon, alias l'argent ou  l'or… 

Comme nous allons le voir, les innombrables membres des ONGs sont loin de suffire à l'appétit pantagruélique de la CGG.

En effet dans son rapport  "Notre environnement global" (Our Global Neighborhood), publié en 1995 par les Presses universitaires d'Oxford , la CGG faisait une série de recommandations pour étendre son autorité dans le cadre des Nations Unies. 

La première d'entre elles, il fallait s'y attendre de la part d'une organisation de ce monde inspiré par Satan, son Prince, consiste à prendre davantage plutôt que de donner. Effectivement, la CGG recommande l'imposition d'une taxe supplémentaire au niveau mondial pour satisfaire à ses besoins ou aux besoins des Nations Unies. La CGG montre par là qu'elle a fait son choix et son dieu est Mammon et non pas le Seigneur dont Jésus le Christ est venu annoncer la Bonne Nouvelle.

Satan, le dieu de ce monde, fait percevoir par l'intermédiaire de ses  gouvernements un système de taxes énormes, surtout pour les pays occidentaux souvent encore riches. Les populations sont en effet invitées à payer:

·        des taxes au niveau local de la commune ou de la cité

·        des taxes régionales pour assouvir l'appétit des autorités régionales

·        des taxes au niveau de l'Etat-nation pour assurer une vie matériellement luxuriante aux ministres, sénateurs, parlementaires et à leurs protégés

·        des taxes supranationales pour alimenter les besoins encore plus plantureux des organisations territoriales comme celles de la Communauté et du Parlement Européens ainsi que les hommes au  pouvoir des Etats-Unis

·        Et maintenant, la CGG travaille pour que l'on presse encore plus le citron et qu'on en extraie davantage de jus pour faire vivre dans le luxe ceux qui vont mettre en place une nouvelle autorité globale au niveau mondial. 

… Et en deuxième lieu d'une force militaire mondiale permanente. 

La deuxième recommandation la plus importante de la CGG est la mise en place d'une force militaire mondiale permanente qui serait sous la seule autorité des Nations Unies. Cette force aurait pour mission d'intervenir rapidement pour faire régner l'ordre mondial dans toutes les parties du globe où cela s'avérerait nécessaire. Il s'agirait d'une armée bien entraînée et ultra bien équipée. 

Et enfin, une mainmise sur le commerce mondial. 

La CGG souhaite aussi que soit créé un Conseil de Sécurité Economique qui aurait la haute autorité sur les Organisations du Commerce Mondial et du Travail. Ce conseil serait constitué d'au maximum 23 membres et définirait la stratégie économique mondiale à long terme. Son souci majeur serait la promotion d'un développement durable protégeant l'environnement.

Il est également prévu que ce Conseil de Sécurité Economique consoliderait et centraliserait le système monétaire mondial en prenant les commandes du Fond Monétaire International (FMI). Dans le cadre de ses responsabilités monétaires, il dirigerait aussi la migration des populations un peu comme les anciens empires de l'antiquité faisaient aller et venir les esclaves en fonction de leur besoin! Toutes ces activités se feraient en étroite collaboration avec le système des ONGs décrit plus haut. 

N'est-ce pas précisément ce que décrit l'Apocalypse de Jean? 

La lecture d'Apocalypse 13 et sa comparaison avec ce qui précède et le résumé qui suit devrait nous mettre la puce à l'oreille et nous inciter à la vigilance au sujet du futur de la Commission pour la Gouvernance Globale et de ses membres fondateurs encore en vie.

En effet, on peut s'attendre qu'avec le support d'une propagande mensongère adroitement menée par le malin qui utilise pour ce faire de nombreuses ONGs dominées par ce qu'il est convenu d'appeler les "verts", la bête va "être portée" au pouvoir et elle sera adorée par le plus grand nombre de la population mondiale. Le plus célèbre des antichrists ne ménagera pas ses efforts pour séduire davantage le monde et ainsi amplifier le mythe de la bête grâce à des miracles sataniques. Cet antichrist là réussira à exciter le monde pour qu'il extermine quasiment jusqu'au dernier le peuple des croyants. L'antichrist sera aussi derrière la bête pour soumettre l'économie mondiale au culte de la bête en imposant sa marque, son nom ou le chiffre de son nom! A vous de le reconnaître car il se présentera avec l'apparence d'un agneau, mais son discours, séduisant certes, sera celui de Satan, à savoir celui de se détourner de la parole et des vrais commandements et prescriptions de Yéhoah Elohim, celui que la plupart des Bibles nomment l'Eternel Dieu.

Apocalypse 17 nous indique que la bête sera entourée par une cour de roi dont elle sera le roi des rois,  qui suivraient en quelque sorte les recommandations faite par feu le professeur Bahro, l'ex guru des verts allemands et grand ami du redoutable professeur Kurt Biedenkopf.

Le professeur Bahro va peut-être avoir à titre posthume un autre rôle important en ayant encouragé le culte de la nature détournant ainsi les hommes de leur Créateur. Il faut d'ailleurs remarquer que beaucoup de sympathisants environnementalistes sont aussi parmi ceux qui vont à toutes ces fêtes celtiques et essayent de faire revivre de nombreuses traditions paganniques:  leurs grandes fêtes qui ont lieu au moment des solstices sont une occasion d'adorer le soleil et le feu qu'on allume en ces occasions.

J'invite d'ailleurs ceux qui comprennent l'anglais à suivre le lien suivant pour visionner une conférence donnée par Constance Cumbey sur le New Age et ils pourront constater que l'ONG pilier du New Age, les Amis de la Terre (Friends of Earth) vont même beaucoup plus loin en pratiquant le culte de Satan présenté comme le vrai sauveur:

C'est pour eux que Paul a écrit Romains 1: 22-27 en guise d'avertissements:

"Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous; et ils ont remplacé la gloire d'Elohim incorruptible par des images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles. C'est pourquoi Elohim les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leur cœurs, en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps; eux qui ont remplacé la vérité d'Elohim par le mensonge  et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!

C'est pourquoi Elohim les a livrés à des passions déshonorantes, car leurs femmes ont remplacé les relations naturelles par des actes contre nature; et de même les hommes, abandonnant les relations naturelles avec la femme, se sont enflammés dans leurs désirs, les uns pour les autres; ils commettent l'infamie, homme avec homme, et reçoivent en eux-mêmes le salaire que mérite leur égarement."

 

Mais pour les clairvoyants qui ne se laisseront pas séduire, il n'y a pas  lieu de vivre dans la terreur.

Au contraire, ils seront heureux comme nous le confirme Apocalypse 1: 3

"Heureux celui qui et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et qui gardent ce qui s'y trouve écrit! Car le temps est proche."

La raison de ce bonheur nous est donnée à la fin de l'Apocalypse, chapitre 22, verset 17:

"L'Esprit et l'épouse disent: Viens! Que celui qui a soif vienne: que celui qui veut prenne de l'eau de la vie gratuitement!"